jeudi 30 avril 2020

Podcast One Shot N°84 : 3:16 Carnage dans les étoiles, de Gregor Hutton

(Durée 01 : 55 : 03)
Télécharger le podcast

Qui n'a jamais rêvé de s'engager dans l'armée pour éliminer les étrangers qui menacent notre mère patrie ? Qui n'a jamais rêvé de pouvoir mettre la main sur l'un de ces énormes flingues capables de kill dix étrangers à la minute ? Qui n'a jamais rêvé de devenir chef de guerre contre cet envahisseur invisible, mais qui progresse ?


C'est possible ! Cette semaine, avec 3:16 Carnage dans les étoiles, de Gregor Hutton, Fabien, Alexandre, Flavie, Antoine et Adrien réalisent un rêve : purifier le cosmos, avant d'y répandre l'humanité. Et si ce qui fonctionnait dans ce jeu, c'était justement le fait qu'il soit dysfonctionnel ?

Bonne semaine à toutes et à tous, jouez bien et, surtout, portez-vous bien !

***

Enregistré peu de temps avant notre podcast sur le fascisme, je déterre cette émission à l'occasion du confinement, dans ce moment de doute pour moi, car je crois qu'il résume à lui seul les raisons qui me poussent à diffuser les podcasts de La Cellule. Je dis que c'est un moment de doute, car à l'heure où je vous parle, j'ignore si La Cellule pourra terminer cette onzième saison. Les podcasts de réserve font actuellement les frais du virus, les possibilités de se rassembler sont et seront limitées et la grille de diffusion, à terme, s'en trouvera forcément perturbée. 

En dépit de toutes vos sollicitations, de votre gentillesse, de vos bons mots, de votre soutien moral et financier, je vous le dis ici franchement. Non, je n'ai pas envie d'enregistrer ces podcasts via Skype, discord, framatalk ou toute autre plateforme de communication sur internet. Non, je ne veux pas faire de parties de jeux de rôle virtuelles. J'ai voulu ce podcast présentiel, car j'estime que, aujourd'hui plus que jamais, il est important de se rassembler physiquement pour échanger autour d'une table. C'est un propos politique et c'est précisément ce qui me plait dans le jeu de rôle. 

Certains, certaines, me jugent réactionnaire, mais voyez le monde qui vient... pour la majorité des gens se rassembler était déjà subversif, mais avec ce virus, cela va devenir dangereux. Cette rhétorique me rend malade. Cette perspective me décourage. Cette situation vient, de fait, ruiner des années d'effort. Si ces conditions devaient subsister, il me serait alors impossible de continuer à jouer. A l'heure où j'écris ces lignes, je ne sais pas si je pourrai continuer La Cellule...

En général, c'est dans ces moments-là qu'on invoque le septième sens, qu'on se relève et qu'on fait péter le Cosmos ! d'où 3:16 Carnage dans les étoiles, pour faire péter le Cosmos dans tous les sens du terme.

En dépit des doutes qui me hantent, vous le savez, je ne suis pas du genre à me décourager. Je suis comme d'habitude en train d'écrire le meilleur jeu de rôle de tous les temps. Il s'est appelé Sens, puis Le Val, puis Vade+Mecum. Cette fois, il s'appellera Trip to Skye et il va vous en mettre plein la gueule ! Ce jeu de rôle, comme les précédents, nous donnera l'envie de sortir de notre confinement intellectuel, de regarder nos ami(e)s dans les yeux. Il nous donnera la force de laminer les peurs qui nous conduisent au fascisme et le souffle de vivre une vraie aventure collective, un maelstrom.

7 commentaires :

  1. Un grand grand merci à Fabien, Adrien, Alexandre, Flavie et Antoine qui donnent ici et une fois encore un formidable podcast à La Cellule.

    RépondreSupprimer
  2. Hey puisque que tu parles de faire péter son cosmos
    Y a une jam qui se lance sur ce thème ah ah
    https://itch.io/jam/cosmos

    RépondreSupprimer
  3. Bon courage Romaric !

    J'ai le sentiment que la situation qui t'affecte beaucoup t'induit en erreur. Je ne pense pas que la situation actuelle ruine tes efforts. Tes efforts ont abouti à plus de 10 ans de podcast qui te ressemble et correspond à tes valeurs, et tu peux être fier de ça.

    J'espère que tu sauras trouver une formule pour tes prochaines émissions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et rien de ce que tu as fait par le passé n'est affecté par la situation actuelle. Ce qui pourrait ruiner ton ambition de libérer le monde par le jeu de rôle serait de t'arrêter maintenant !
      Courage, j'espère moi aussi que tu trouveras une solution pour la suite.

      Supprimer
  4. Je suis persuadé d'avoir déjà entendu un podcast sur ce jeu moi aussi

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour cette courte prise de parole. Si je ne le souhaite pas, c'est peut être lorsque la Cellule n’émettra plus que certain-es se rendront compte de l'importance du réel sur le virtuel, de la confrontation physique sur la narration inique qu'on nous impose.
    Vive la Cellule, mort a la Cellule!

    RépondreSupprimer