jeudi 23 mai 2019

Podcast JDR : System Does Matter et Règle d'or (Partie 2)

Avertissement : ce podcast est en deux parties. La première partie a été diffusée la semaine dernière. Voici la deuxième partie, entre autres, consacrée à la Règle d'or.

***


(Durée 01 : 22 : 12)
Télécharger le podcast

La publication des derniers articles de Vivien Féasson sur son blog Contes et histoires à vivre a soulevé quelques controverses sur les réseaux sociaux. Son but était notamment de défendre l'Appel de Cthulhu. Or, pour parvenir à ses fins, Vivien en appelle, non pas au Grand Cthulhu, mais bien à la célèbre Régle d'Or...

 Of course, Serial Râlistes...

Cette semaine, avec Vivien Féasson et Jérôme S, nous continuons la présentation des articles de la discorde. Vivien nous parle brièvement d'un article qui devrait ou aurait dû voir le jour et nous dresse un historique détaillé de la Règle d'Or. En l'écoutant nous présenter ainsi les différentes occurrences de cette dernières, nous allons faire une surprenante découverte...

Bonne semaine à tous et à toutes ! Portez-vous bien et, surtout, jouez bien !

6 commentaires :

  1. Le podcast était vraiment sympa, très intéressant et il m'a même permis de comprendre les griefs de certains d'entre vous contre Cthulhu v7.

    Par contre je pense vraiment que tout le monde podcasteurs et auditeurs gagneraient énormément à ce que Romaric trouve un synonyme simple pour "système" même vous il vous arrive de vous emmêler les pinceaux alors je vous laisse imaginer pour le petit peuple comme moi, c'est confusant haha.

    RépondreSupprimer
  2. Ma curiosité ma pousser à retrouver cette fameuse bd. Qui est si j'ai bien compris les ricains un reprint d'un zine sur le jdr. Page 40 pour les curieux
    https://archive.org/details/space-gamer-83/page/n38
    Et ce zine paru en 88 predate je pense l'edition su manuel dans lequel il apparaît.
    Donc un clin d'oeil que les auteurs ont aimés? En tous cas la comparaison chtulhu party et dd party m'a bien fait rire 😀 merci pour la découvert !

    RépondreSupprimer
  3. Podcast vraiment très, très intéressant.

    Par contre maintenant, vous allez être obligés de faire un podcast sur les systèmes de résolution génériques et leur utilisation pour remplacer le système de base d'un jeu :p

    RépondreSupprimer
  4. Excellent podcast.
    J'ai bien aimé le recours à la démarche platonicienne. Avant son évocation, j'étais plutôt en train d'essayer de concevoir un test de Turing, qui serait réputé réussi si un observateur extérieur était incapable d'affirmer si la meneuse est ou n'est pas l'autrice du jeu. Un jeu qui réussirait ce test indiquerait donc que les systèmes concepts de l'autrice et des joueuses sont raisonnablement proches dans l'espace des systèmes pour pouvoir relever de la même famille d'expériences.
    A voir aussi le contexte historique :
    - La règle d'or a été rendue explicite aussi pour circonvenir à une contamination dans le monde du JdR d'un mal présent dans le monde du wargame, le mal des pinailleurs de règles qui cherchaient à obtenir des avantages indus en interprétant et forçant l'application de la règle à la lettre. La règle d'or permettait alors une connivence entre l'autrice et la meneuse pour contenir ces comportements avec les deux sources d'autorité identifiées à l'époque.
    - Par ailleurs, la règle d'or émane d'une époque sans Internet, avec un recours parfois compliqué pour obtenir des éclaircissements nécessaires. La règle d'or permettait ainsi de légitimer l'habitude de certaines meneuses (comme le pratiquait d'ailleurs Dave Arneson) de créer sur le pouce le comportement de résolution face à une situation inédite ou pour s'absoudre la nécessaire et coûteuse action de référencement dans les règles.
    Bon, vivement la suite :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ben, c'était vraiment intéressant, cette mise en perspective des différentes formulations de la règle d'or (ou de règles qu'on peut raisonnablement considérées comme telle). J'ai trouvé aussi que le point sur le protagonisme apporte pas mal de contenu sur ce qu'une autrice peut décider de mettre dans son jeu.
      Merci d'avoir fait preuve d'acharnement contre la fatigue pour mener l'exercice jusqu'au bout.

      Supprimer