jeudi 14 mars 2013

Podcast JDR : Techniques et Musiques Sombres






(Durée 01 : 34 : 45)


Dans le jeu de rôle traditionnel, il est coutume que chaque meneur use de ses techniques personnelles pour mettre l'ambiance à la table des joueurs. L'utilisation de la musique est l'une des techniques les plus couramment employées. Thomas Munier lui a consacré un ouvrage intitulé "Musiques Sombres pour Jeux de rôles sombres".



Avec Thomas Munier, cette semaine nous revenons sur l'utilisation de la musique pendant la partie de jeu de rôle. Ce podcast, non-exhaustif sur le sujet, abordera les questions suivantes : Comment sonoriser vos parties horrifiques et sombres ? Peut-on parler sur la musique ? La musique doit-elle s'utiliser ou doit-elle être écoutée ? Existe-t-il plusieurs façons d'entendre une même musique ?

La semaine prochaine, nous reviendrons sur les techniques du jeu de rôle traditionnel d'une façon beaucoup plus générale. Portez-vous bien ! Jouez bien ! Merci de votre fidélité ! A la semaine prochaine, pour un prochain podcast.

27 commentaires :

  1. Un podcast rude à monter ^^

    Logiquement ce podcast aurait du paraitre pour la sortie de l'ouvrage dont nous parlons mais des problèmes... techniques... ont causé de sérieux dommages au premier podcast.

    Bonne écoute !

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Je vais écouter l'épisode, mais bizarrement personnellement je n'ai jamais trouvé l'utilisation de la musique très pratique ou adaptée. Cela couvre trop les voix ou bien (si ce n'est pas très fort), on se concentre sur la narration et pas sur la musique et on ne l'entend plus vraiment...

    Cordialement,

    RépondreSupprimer
  3. Le podcast explique la variété des utilisations qu'on peut avoir de la musique en jeu de rôle, selon la sensisibilité du MJ et des joueurs.

    J'en profite pour revenir sur la proposition de Macha, étayée par Romaric, qu'on ne pourrait utiliser en scénographie des musiques qui n'auraient pas été composées à cet effet. Je pense que Macha exprime cette opinion non en tant que musicologue mais en tant que mélomane.

    Pour ma part, j'estime qu'une fois que l'artiste a diffusé son oeuvre, le public peut en disposer comme il l'entend, y compris de façon qui pourrait paraître sacrilège. Autrement dit, je parle sur le "Lacrimosa" du Requiem de Mozart parce que ma sensibilité d'auditeur me le permet.

    RépondreSupprimer
  4. Podcast très illustratif du sujet; les morceaux musicaux présentés étaient tout à fait d'à-propos même si parfois on aurait pu se contenter d'un simple extrait.
    J'avais déjà eu l'occasion de parcourir le livre de Thomas et d'en faire une petite critique sur mon blog http://www.jeepeeonline.be/2012/12/musiques-sombres-pour-jeux-de-roles.html

    Du bel ouvrage ! Encore bravo.

    RépondreSupprimer
  5. Tiens, je viens de découvrir ça:
    http://www.teratogenesis.net/auraldarkness/

    Des morceaux pour le jdr Kult

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,
    Il me semble avoir entendu Romaric parler de sa playlist avec des dossiers par style d'ambiance.
    Serait-il possible de nous la communiquer ? Je suis notamment bien intrigué par les sons "natures".
    A+
    Sam

    RépondreSupprimer
  7. Vous signez là, une fois de plus, un numéro vraiment bien.

    RépondreSupprimer
  8. J'aimerais intervenir ici malheureusement en HS, eu égard à l'absence de tribune sur ce blog permettant de causer de son ressenti global sur le podcast hebdomadaire de la Cellule (peut être que le but est d'éviter tout un tas de "trolleries" dont mon intervention ne sera, je l'espère, qu'une parente éloignée).
    J'ai, en effet, un sentiment ambivalent sur vos productions. Évoquons tout d'abord le négatif: je ne peux m'empêcher de relever le ton péremptoire, voire christique, de vos diverses définitions et analyses sur le jeu de rôle. Je dis "vous" car même si quelques intervenants du podcast semblent parfois contrarier les dogmes du taulier, les divergences ne durent pas et les avis viennent, in fine, se ranger inexorablement derrière celui du chef (c'est là le second reproche)...est-ce dû à la pertinence du point de vue du taulier ou bien plutôt la compromission dégoulinante des autres qui fait la différence? J'ai ma petite idée. (Notons que l'invité M. Phal fut, je trouve, dans l'excès inverse et ce ne fut pas pour autant plus productif même si c'était plus "spectaculaire"). Et que dire de l'harnachement de la compagne de M. Briand, tenant le rôle de lieutenant, qui pourtant se donne un peu de mal pour que les brides ne se voient pas trop (notez que même si l'image n'est pas flatteuse, rien de misogyne toutefois, je vous l'assure)... en tout cas, ces différents aspects ici reprochés me mettent souvent mal à l'aise à l'écoute de votre podcast.
    Si je n'ai pas trop écorné votre susceptibilité, accordez moi de passer aux points forts, selon moi, de votre podcast...car oui, malgré cette petite diatribe de rien du tout, je l'écoute quand même votre podcast:
    Il est vrai que les podcasts sur le JDR sont rarissimes (par rapport à d'autres geekitudes) et quand on est passionné comme je le suis, on ne peut se permettre d'attendre la parution souvent erratique d'une petite poignée d'autres podcasteurs. Sur ce point La Cellule se différencie et marque un point.
    J'ai également bien aimé l'idée du garage, essai prometteur qui n'a malheureusement pas été transformé...j'espère que l'idée sera approfondie.
    Vous l'aurez compris, je manque d'arguments pour le côté positif alors j'aimerai finir sur une mauvaise note: je trouve parfois malvenues ou injustifiées les critiques adressées à l'égard d'autres podcasts traitant de la même thématique..notamment sur des termes jugés approximatifs (voire blasphématoires!! qui rendent Romaric "Colère"!!) alors que "l'éclaircissement" apporté s'avère être encore plus chaotique ("par'emple": sur l'indépendance de JDR si mes souvenirs sont exacts).
    Bon, pour tempérer ma critique, produire un podcast doit être un exercice délicat: maintenir une qualité égale et une fréquence régulière est une mission périlleuse... et, ma foi, je trouve que vous vous en tirez tout de même plutôt bien...amen.

    RépondreSupprimer
  9. Juste un petit commentaire pour vous féliciter pour votre podcast et surtout pour son "ton". Je ne suis pas d'accord avec vous sur pas mal des idées que vous véhiculez mais ça fait du bien d'entendre quelque chose de directe, d’honnête et de tranchée. Je vous écoute chaque semaine (sauf pour sens n'y jouant pas (encore ?)) et pas parce qu'il n'y a pas d'autres podcasts...

    Sinon plus ça va et plus j'ai hâte de découvrir ce "medfly" en développement

    RépondreSupprimer
  10. Cher Paul,

    Tes remarques sont intéressantes, je déplore juste que tu emploies des métaphores (ce n'est jamais un bon moyen de communiquer si l'on veut éviter les conflits et les incompréhensions) et aussi que tu dises des choses blessantes pour t'en excuser juste après. Si tu souhaites faire des accusations, dis-les sans fard ou abstiens-toi.

    Je ne suis pas d'accord pour admettre pour que tous les intervenants sont toujours en accord avec Romaric. Le présent podcast montre que Flavie et moi n'avons pas du tout la même approche de la sonorisation en JDR, par exemple.

    Sache aussi qu'être intervenants dans un podcast ne nous donne jamais l'obligation d'avoir raison mais juste la permission de dire ce qu'on pense.

    Je suis d'accord pour admettre que la qualité de la communication peut toujours être améliorée. Moi-même, après avoir bûché sur la communication non-violente, je sais pourtant que je manque encore d'empathie et d'écoute, et que je coupe souvent la parole. J'espère que tu conviendras de nos efforts à tous pour améliorer cette communication au fil des épisodes.

    Quand aux désaccords sur les définitions théoriques (comme "narrativiste", à la base une proposition créative ludique, souvent utilisé pour désigner les JDR encourageant cette proposition créative, les JDR indépendants ou les JDR à narration partagée, et en effet utilisé à mauvais escient dans certains numéros de radio rôliste, un podcast que nous apprécions tous par ailleurs, ce qu'on ne manque pas de dire souvent), je pense qu'il faut se diriger vers les podcasts de la cellule consacrés aux termes techniques, et surtout vers les articles textes fondateurs, tels que ceux étiquetés "forge" sur ptgptb.fr, et aussi les articles théoriques de limbic systems qui sont très précis et cohérents.

    RépondreSupprimer
  11. Don't feed the troll! Flavie

    RépondreSupprimer
  12. Tu as raison. J'ai hésité avant de répondre. j'aurais peut-être du m'abstenir.Je ne suis pas habitué à ce genre de retours.

    RépondreSupprimer
  13. Ne t'excuse pas Pika, tu as le droit de dire ce que tu penses.

    Jeepee, j'ai écouté les morceaux de ton lien, c'est vraiment intéressant, ça me donne envie de jouer.

    Flavie

    RépondreSupprimer
  14. @ Pikathulhu: Je tenais à vous remercier d'avoir pris le temps de répondre à ma critique que je trouve, quoi qu'on en dise, un minimum argumentée, ce qui la différencie d'une trollerie brutale et aveugle comme on en trouve bien souvent sur le net.
    Bien sûr, comme avec toute appréciation qui ne brosse pas dans le sens du poil, on s'expose au mépris ou à l'ignorance de ceux que l'on vise, et, du coups, on passe aisément pour un provocateur terré devant son écran dont l'activité principale serait d'asséner quelques méchancetés gratuites. Pour dire vrai, je m'attendais à ce genre de réaction toute aussi calomnieuse à mon égard. Je sais qu'il est, en effet, généralement bien plus aisé d'user de flagorneries pour s'attirer la sympathie d'autrui ou de taire son élan critique lorsqu'il n'est pas bon...mais j'ai la faiblesse de croire que les retours, mêmes (et surtout) mauvais, sont constructifs.
    Bref, pour ma défense, "mes accusations", bien que le mot soit fort, ne sont pas insultantes, sauf si l'on adjoint une dimension sexiste dans la dîte métaphore (sens que j'ai évoqué et réprouvé dans le même temps lors de mon premier message... sans ironie aucune!). Ainsi, je ne m'excuse pas plus dans ce message que je ne l'ai fait dans le premier...ou alors tout au plus d'avoir eu le souci de mon intégrité intellectuelle au détriment d'une certaine maladresse.

    Quant à vos conseils avisés, Pikathulhu, je m'en vais sincèrement les mettre à profit sur les sites que vous m'indiquez. Je pourrai ainsi confronter mon point de vue et admettre, s'il y a lieu, mes insuffisances et mes erreurs en la matière, si tant est que ces textes aient valeur d'Evangile. Dans le même temps, si vous aviez l'adresse d'un endroit où les retours et avis, mêmes négatifs, ne sont pas boudés, je serais fort aise que vous me les communiquiez.
    J'espère que cette petite conversation avec une Persona non grata ne vous aura pas trop mis en porte-à-faux par rapport à vos "collègues" et n'aura pas trop "polluer" le fil de la conversation qui était à l'origine dédiée à votre œuvre (je m'en excuse par la même).
    Pour finir, si, à mon tour, je puis me permettre une recommandation: surtout, à l'avenir, ne vous excusez pas devant quiconque de répondre à quelque critique que ce soit car vous illustreriez, on ne peut mieux, ce genre d'accommodement que je dénonce dans mon premier message.
    Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  15. Hello Paul !

    Tu n'as ni mon mépris, ni mon ignorance. Je lis tous les commentaires pour ma part ^^ Même s'ils ne sont pas toujours positifs, je note les critiques et lorsque cela est possible, ou ne sort pas trop de notre ligne éditoriale, nous en tenons compte ^^.

    Je ne prends pas toujours le temps de répondre car malheureusement le gros de mon activité tourne autour de la création.

    A bientôt !

    RépondreSupprimer
  16. Ce podcast m'a particulièrement marqué, merci les celluleux !

    Sur le fond, beaucoup d'idées, de retours d'expérience, du prêts à expérimenter, des références de l'inspiration.
    Et globalement, ça fait plaisir de vous entendre sur le registre des techniques et du savoir faire. On a même frôlé le quasi-tabou des qualités personnelles du MJ :-)

    Sur la forme - ce qui m'a le plus marqué - vous nous avez chacun(e) emmené dans votre monde, dans une partie de votre intimité ; à la découverte de vos sensibilités réciproques et ça c'est très fort (comme Thomas l'avait fait avec son livre). Ca demande de s'exposer, ce qui n'est pas évident devant un auditoire parfois revêche. J'ai trouvé l'écoute souvent captivante, comme chargée d'émotions, d'une certaine ambiance que venait renforcer les différents morceaux. Ca renouvelle radicalement le ton habituel.

    Mention spéciale pour toi Flavie et ta concentration de femme enceinte très touchante, ça m'a rappelé des souvenirs perso. (au fait, toutes mes félicitations !)

    Bref, merci pour ce package d'émotions en vrac bien ficelées.

    RépondreSupprimer
  17. Merci à toi Steve !

    Je ne sais pas de quel auditoire revêche tu parles. Quand je podcaste, j'essaye de penser aux auditeurs, mais en général je me focalise sur les personnes présentes et j'oublie l'auditoire. En l'occurence, l'enregistrement de ce podcast était un moment humain de qualité, et j'ose imaginer que c'est ce que tu as compris en l'écoutant.

    RépondreSupprimer
  18. Merci Steve pour ce message. Il est vrai que nous avons partagé un joli après-midi ensemble ce jour-là, je suis heureuse que cela s'entende. Flavie

    RépondreSupprimer
  19. @Pikathulhu

    A te lire j'ai l'impression de ne pas avoir été clair, désolé.

    Pour préciser, lorsque je parlais d'auditoire parfois revêche, je pensais au gens qui écoutent le podcast (au nombre desquels je me compte)et qui - tout en respectant vraiment la formule - manifestent parfois leur désaccord ou leurs coups de gueule avec ce qui se dit.

    Le public de la Cellule semble être assez hétéroclite, à en juger les commentaires. Ca à l'air d'aller du fan boy au rôdeur de podcast rectificateur de virgules. Pas évident de se livrer devant ces derniers.

    J'ai trouvé que vous aviez tous trois exposé une partie de votre personnalité peut être moins perceptible dans les autres podcasts, je trouve ça chouette et dans un certain sens, courageux.

    Sinon, tout a fait d'accord pour le moment humain de qualité.

    Alles klar ? :-p

    RépondreSupprimer
  20. OK, je comprends mieux. on essaye d'accueillir les commentaires de tout un chacun avec ouverture, ils nous sont très précieux, qu'ils soit bienveillant ou pointilleux. Personnellement, quand les gens ne sont pas d'accord avec moi, ça m'apporte matière à débat ou réflexion, donc c'est tout bénéf.

    RépondreSupprimer
  21. Salut

    C'est marrant mais j'écoute beaucoup des musiques qui sont chères à Thomas et que Eraserhead est surement mon film préféré (j'arrive très bien à écouter la B.O pour le plaisir même si la bande son c'est autre chose).
    Et pourtant je ne suis pas tellement un amateur d'univers sombre, je ne joue pas trop à des jeux d'horreurs d'ailleurs. Je crois que ce qui m'a amené à ce genre de musique c'est juste la recherche de trucs différents. Juste pour dire que ces musiques sont très bien pour des jeux sombres mais elles n'ont pas que cette qualité. Moi c'est la musique que j'écoute par plaisir et je ne pense pas au reste. Après pour moi ce qui compte dans tout art avant tout ce sera bien souvent l'ambiance donc je doit pas être si illogique que ça.

    RépondreSupprimer
  22. Soulclone,

    C'est vrai que je dis que je n'écoute certaines musiques sombres que dans le cadre de jeux de rôles sombres. L'inverse est cependant bcp plus vrai : j'écoute beaucoup des musiques sombres que je chronique en dehors du jeu de rôle, j'en ai souvent une approche intime, pour la plupart ce sont des albums que j'ai beaucoup écoutés, et je suis d'accord pour admettre que si le MJ utilise des musiques qu'il aime et connaît bien, ce sera meilleur pour son immersion.

    je conçois à l'inverse qu'un mj puisse ne pas apprécier les musiques sombres mais les trouve pertinentes pour sonoriser du jeu sombre.

    RépondreSupprimer
  23. @ Paul Le Puel :
    Dans le genre troll bien puant tu te poses là toi. Ca pue un peu le mec qui fait lui aussi un podcast sur le jdr et qui n'arrive pas à trouver son public... Ou qui juge sur une première impression. Alors, critique de ta critique Paul :
    Ce n'est pas tant ta critique qui est mauvaise, c'est de croire qu'elle est importante qui fait de toi quelqu'un d'abjecte.
    Je vais résumer la pensée de tout le monde, "on s'en fout de ton avis". Mais permet moi de revenir sur tes mots :
    Globalement, c'est mauvais, tu utilises ni exemples, ni arguments contrôlés (c'est niveau 6e quand même...) et de fait, ta prose tombe dans une gonzo critique des plus abominable, lâche et absurde. Voir par exemple le début de ton deuxième paragraphe, "j'ai un ressenti ambivalent..." qui dénote en plus d'un travail mal maîtrisé un égoïsme assez choquant. Mais bref...
    Par la suite, ta critiques se déconstruit peu à peu, pour aboutir à une bêtise purulente. La coup de la bride, même s'il est défendu, est complétement misogyne ... C'est encore pire de ne pas assumer ses propos, ce qui dénote, encore une fois, une mauvaise maîtrise de ses idées, du langage et de sa sémantique (peut-être un gamin de sixième finalement...)
    Pour la suite, la deuxième partie de ta critique est des plus affligeante, simplement parce qu'elle se permet le ton péremptoire et christique que tu reproches à la Cellule et à Mr Briand... La phrase : "J'ai également bien aimé l'idée du garage, essai prometteur qui n'a malheureusement pas été transformé..." Dénote encore une fois une prétention sans commune mesure. En sommes, les gens comme toi, pissant dans un violon toute la journée et ne produisant rien d'autres que du vent et des critiques, ne peuvent être aussi prétentieux et imbus d'eux-mêmes. Ou alors, tu es mal parti dans la vie mon enfant et tes professeurs de collège ne doivent pas être contents.
    Enfin, et tu te pièges tout seul avec cette phrases (Ah, ces enfants...): "je trouve parfois malvenues ou injustifiées les critiques adressées à l'égard d'autres podcasts traitant de la même thématique..notamment sur des termes jugés approximatifs" démontre clairement une certaines jalousie à l'égard de la Cellule. La seule chose que je te dirais de faire, c'est un conseil d'adulte que je donne, ce serait de ne pas taper sur le travail des autres et de continuer ton propre podcast. Peut-être qu'un jour, tu arriveras à faire quelque chose qui est écouté et que les gens ne trollent pas...
    Voilà, pour la critique globale. En sommes, c'est un mauvais travail, égoïste et prétentieux qui fleur bon l'adolescence.
    Bien entendu, je ne m'excuse pas et je n'ai rien à cirer de ton avis si mal éclairer qu'il ressemble à celui du pire des amateurs de téléréalite.

    RépondreSupprimer
  24. Wow quel beau poste, je suis vraiment très inspiré ici Pourriez-vous partager plus de détails sur la musique et les vidéos que je serai de retour vers vous dès que possible garder poursuivre le partage.
    Merci



    musiques et videos

    RépondreSupprimer
  25. J'ai écouté ce podcast ce soir dans le métro. A un arrêt un mec est monté et je me suis fait un film...
    C'était pour l’anecdote et aussi dire que les propositions musicales sont bonnes et me seront très utiles.
    Merci à vous pour ce podcasts.

    RépondreSupprimer
  26. Aïe... ma gentille diatribe a, je le crains, invoqué tardivement une engeance antediluvienne sans tête s'adonnant au flaming. J'ai failli raté ça...Aussi, quel dommage que la tribune étriquée de l'endroit ne permette pas d'illustrer d'avantage mon ego surdimensionné. Bon, puisqu'on en est aux "supputations divinatoires", pour calmer les esprits, j'affirme ici que le pré-ado podcasteur en mal de reconnaissance que je suis est tout à fait disposé à pardonner les excès de langage d'un(e) vieillard(e) bigot(e) celluleux(se) dans l'exercice de son extrême dévotion...tant qu'il(ou elle ^^') continue à sucer uniquement la bûche d'adultes consentants.

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour,
    le podcast n'est plus là ??

    RépondreSupprimer