jeudi 15 février 2018

Podcast Playtest N°20 : La Cause, de Morgane Reynier






(Durée 01 : 37 : 37)
Télécharger le podcast

La Cause de Morgane Reynier vous propose d'incarner des révolutionnaires ou des résistants. Ce jeu de rôle se décompose en trois actes. Au cours du premier acte, vous jouez la réunion préparatoire à un événement déterminant pour la cause. Dans un second temps, les joueurs incarnent leurs personnages au cours de cet événement. Chacun sacrifie ce qu'il doit et commet les pires ignominies pour cette fameuse cause. Puis dans un troisième et dernier temps, bien après ces événements, les joueurs doivent répondre aux douloureuses questions d'un historien...


Avec Flavie, Maxime et Morgane, nous décidons d'interpréter des allemands de la société civile pendant la seconde guerre mondiale. Notre cause : l'assassinat d'Adolf Hitler. Le premier acte nous immerge dans la lourdeur et le sacrifice du combat politique. Mais le second, nous précipite dans des scènes d'action rocambolesques trop "pulp" pour prolonger cette lourdeur. Nous avons l'impression de sauter directement de L'Armée des Ombres à Inglorious Bastard... comment expliquer cet étrange phénomène et permettre à Morgane d'équilibrer son jeu ?

Bonnes vacances à tous ! Rendez-vous le jeudi 1er Mars, pour notre prochain podcast ! D'ici là, portez-vous et bien et surtout jouez bien !

jeudi 8 février 2018

Podcast JDR : Trans, Jeu de rôle et Queervention






(Durée 02 : 39 : 27)
Télécharger le podcast

Le CLGBT de Rennes (Centre Lesbien, Gay, Bi et Trans) a suivi nos mésaventures de la semaine dernière. Julien Guibert, habitué de La Cellule et secrétaire de l'association, me propose de revenir sur les dernière petites erreurs de notre podcast. C'est aussi et surtout l'occasion de se poser des questions sur les liens entre la communauté rôliste et la communauté LGBT.

 Le tableau des activités du CLGBT de Rennes

Cette semaine, avec la présidente du centre, Selene Tonon (chroniqueuse chez Ludologie, Jouer des parties de jeu de rôle) et le secrétaire du centre Julien Guibert (auteur des Terres Suspendues), nous revenons sur les événements de la semaine dernières avant de nous interroger. Le genre est-il une question d'identité personnelle ou une question sociale ? Les personnes LGBT se sentent-elles en sécurité autour d'une table de jeu de rôle ? Le jeu de rôle est-il le lieu idéal pour soulever les problématiques existentielles liées au genre ? Pourquoi avoir choisi d'organiser une queervention ? 

Bonne semaine à tous ! Portez-vous bien et, surtout, jouez bien !

vendredi 2 février 2018

Podcast "Bonus" N°19 : The Quiet Year d'Avery Alder, retour sur un podcast supprimé






(Durée 00 : 57 : 04)
Télécharger le podcast

The Quiet Year est un jeu de rôle d'Avery Alder dans lequel, selon la traduction française publiée par 500 Nuances de Geek, les joueurs "dessinent une carte" et "explorent collectivement les épreuves vécues par une communauté essayant de reconstruire après la chute de sa civilisation."

Écran titre de la vidéo de The Quiet Year

Avec Tommy et Flavie, nous avons tenté de jouer à The Quiet Year dans sa version française. Assez rapidement de nombreuses questions se bousculent. Qui sommes nous censé incarner ou ne pas incarner ? Que sommes-nous censé créer ? Que doit-on faire et, surtout, pourquoi doit-on le faire ? Après avoir lu et relu les règles, après les avoir tournées dans tous les sens possibles, nous baissons les bras au beau milieu de la partie. Sur la carte, des éléments sont apparus, des projets ont surgi, mais sous le feu de mécaniques contradictoires, aucune fiction n'a émergé. Nous enregistrons un premier podcast...

Quelques minutes après la fin de notre premier podcast, nous découvrons cette vidéo (je vous invite à ne pas la regarder tout de suite). Cette découverte va nous pousser à reprendre les micros pour enregistrer un second podcast. Un doute émerge sur la traduction du jeu...


Mais le pire est à venir...

Le jeudi 1er Février 2018 (jour de la diffusion du premier et du second podcast), grâce à des auditeurs bienveillants, nous nous rendons compte que nous avons fait une erreur gravissime. Nous l'ignorions, mais il s'avère que la personne ayant écrit The Quiet Year a changé de sexe et de nom. Or, nous n'avons cessé d'employer son "dead name" (c'est-à-dire le nom assigné à la naissance de cette personne) au lieu d'employer son vrai nom au cours du podcast. L'usage de son dead name pour faire référence à une personne transsexuelle est naturellement considéré comme un acte invasif, une insulte, une violence symbolique... Je me fends immédiatement d'un message d'excuse.


Deux heures plus tard, après en avoir discuté avec un maximum d'auditeurs et de membres de La Cellule concernés, je décide évidemment de supprimer ces deux podcasts afin que cette erreur ne se reproduise plus, ne soit plus copier/coller ou même partagée sur les réseaux sociaux.

***

Mais La Cellule est un podcast hebdomadaire. Il faut, dès cette semaine, diffuser une nouvelle émission, s'expliquer, faire la pédagogie de cette erreur et surtout parler de The Quiet Year pour rendre enfin justice au jeu d'Avery Alder. Aussi, Flavie et moi-même avons décidé d'enregistrer un troisième podcast, hier soir...

Merci de votre compréhension. Je réitère mes sincères excuses à Avery Alder, ainsi qu'à toutes les personnes concernées que j'ai blessées. Bonne semaine à tous ! Portez-vous bien et, surtout, jouez bien !

jeudi 25 janvier 2018

Podcast ADN N°22 : Autogestion, playtest d'un autre monde, l'exemple de Fougères






(Durée 01 : 30 : 16)
Télécharger le podcast

Quand on est un joueur de jeu de société, on se rend très vite compte que la société est un jeu presque comme les autres. Or, aujourd'hui, le game semble dominé par des systèmes autoritaires. Ils marchent mieux. Pourquoi ? Très certainement parce que, au cours de notre Histoire, ces systèmes ont été beaucoup plus playtestés que les autres. Et si nous testions d'autres formes de démocraties ? Voyons l'exemple des Oiseaux de la Tempête, un centre social autogéré, situé 14 rue de la Pinterie à Fougères en Ille-et-Vilaine...


Avec Pierre-Alexandre, Céline et Dorian, nous discutons le cas concret de ce centre social. Comment et pourquoi ce centre a-t-il été fondé ? Pourquoi ses premiers membres ont ils souhaité qu'il soit autogéré ? Quels sont les divers problèmes rencontrés ? Que font-ils dans ce centre social ? Que produisent-ils ? Leur charte laisse penser qu'ils sont révolutionnaires, mais de quelle révolution veulent-ils vraiment parler ?

Bonne semaine à tous ! Portez-vous et surtout jouez bien !

jeudi 18 janvier 2018

Garage N°16 : L'Herméneutique, un autre regard sur le jeu de rôle !






(Durée 01 : 35 : 46)
Télécharger le podcast

Et si le dispositif du jeu de rôle classique était en réalité beaucoup plus élaboré qu'il n'y paraît ? Et si le meneur de jeu était en fait dépositaire d'un pouvoir occulte ? Ce secret est linguistique, et Valentin l'a découvert grace à ses études en herméneutique. La puissance du meneur résiderait dans sa capacité à accorder les participants sur le sens des mots qu'ils emploient.

Le schéma de François Rastier !

Avec Darky, Jérémie, Antoine, Stéphane et Valentin, nous entrons dans l'univers de l'Herméneutique (science de l'interprétation du langage). Cette introduction, bien que rude, est nécessaire pour comprendre le propos de Valentin. A quoi font référence les signes employés au cours d'une partie de jeu de rôle ? A rien ! Alors, comment est-il possible que les joueurs parviennent à construire un lieu commun ? Sans référent, il est difficile de se mettre d'accord sur le sens d'un mot ("Albion", par exemple) et pourtant...

Quand le secret de Valentin est révélé, il apparait possible de concevoir d'autres dispositifs, pour d'autres parties de jeu de rôle... Une boîte à outils vient d'apparaitre dans votre Garage. Bonne semaine à tous ! Portez-vous bien et, surtout, jouez bien avec votre langage !


***


* C'est un podcast un peu rude. Voici un résumé des idées de Valentin sur les courants alternatifs : https://courantsalternatifs.fr/forum/viewtopic.php?f=18&t=724

* La première source sur laquelle s'appuie Valentin, c'est un texte de François Rastier qui synthétise et critique la tripartition du signe. Il permet de penser la question d'une "parole sans référent", comme peut l'être la parole en jeu de rôle. http://epublications.unilim.fr/revues/as/16400

* Toujours F Rastier, cette fois-ci sur la critique d'une perspective analytique de la sémantique. Cet article permet de mieux comprendre comment se construit en pratique le sens d'un texte (et a fortiori d'une partie de jeu de rôle). http://www.revue-texto.net/Inedits/Rastier/Rastier_Semiotique-ontologie.html