jeudi 18 mai 2017

Podcast One Shot N°54 : Unknown Armies






(Durée 01 : 17 : 50)
Télécharger le podcast

Unknown Armies est un jeu de rôle occulte contemporain. Il a été traduit par le Septième Cercle en Mai 2004, par Julien Blondel, à la demande d'un homme aux yeux vairon. La métaphysique est au cœur de l'expérience proposée par ce jeu de rôle en apparence très classique. En effet, les personnages, disposant de vies pour le moins marginales, découvrent avec pertes et fracas l'Underground, un monde sous le réel, un monde de folies, de rêves et de morts, un monde disposant ses propres rues, de ses propres dieux, de ses propres ProOeR... eyTdioç_zydndi fEzfkepzf,ze.... zSz.lklùdma,dpo,1365... uou. 


Avec François, Yoseï, Emmanuelle, Vincent et Nyarlathotep, nous faisons l'expérience d'un maelstrom intense et d'un contenu fictionnel au cube, le tout dans un prisme à l'envers. Les personnages-joueurs tentent d'échapper à la triple morts de Bill, un personnage non-joueurs en triple, dans un triple scénarios, en buvant de la Leffe triple, mais quel est ce trip ?! Faut pas rester ici ! C'est le pays des chauve-souris... Un jeu à secret ; une introduction in media res ; une cohérence interne profonde sur fond de critique sociale américaine, ce jeu très "meta" a tout pour plaire aux amateurs de Sens. La santé mentale, divisée en cinq branches, apporte une richesse immense à la folie. Les compétences au choix sont autant de couleurs qui animent ce jeu de rôle très esthétique.

Bonne semaine à tous, portez-vous bien et, surtout ! surtout !

jeudi 11 mai 2017

Un Tipeee pour La Cellule

Bonjour à tous et merci à tous !

Depuis cette semaine, j’ai ouvert une page pour La Cellule sur Tipeee. Vous êtes nombreux à avoir soutenu cette démarche par vos dons et vos messages généreux. Le moins que je puisse dire, c’est que cela me fait chaud au cœur. Votre enthousiasme et votre soutien sont très importants pour l'avenir du site. Ne changez rien (et surtout pas les montants de vos tips) vous êtes au top !




Alors pourquoi un tipeee ? Jusque là, je pouvais me payer le luxe d’éviter cette démarche et de ne pas vous demander de rémunération pour l’intendance de La Cellule. Depuis de nombreuses saisons, je consacre mes jeudis à monter des podcasts, à organiser des week-end, à répondre à vos mails, à faire la promotion des jeux et des projets indépendants… Ces huit dernières années, je ne me suis pas payé pour ce travail parce qu’il bénéficiait aussi à mes jeux.

Jérémie Klein, Adrien Cahuzac, Natacha Forel et Julien Guibert

Mais depuis peu, ma situation a changé. Concrètement, je n’ai plus autant de temps pour écrire des jeux. Chacun pourra le comprendre très facilement puisque je suis aujourd’hui, vous le savez, l’heureux papa de deux enfants. C’est une autre page de ma vie qui s’écrit et, celle-là, elle ne paye pas… c’est plutôt l’inverse. 


Adrien, Frédéric, Dorian, Maxime et Fabien.

Or, vous le savez, pour me rémunérer et rémunérer les autres intervenants de leurs participations, je vous ai toujours encouragé à acheter mes jeux et les leurs. Seulement, dans les années à venir, à part Vade-Mecum et Le Val 3, qui vont tous deux sortir je-ne-sais-quand, pour ma part, je risque fort de ne pas pouvoir en écrire d’autres avant longtemps. Il faut du temps pour la recherche et le développement d’un jeu de rôle, quand on est un auteur et un éditeur sérieux et ce temps, pour l’instant, je préfère le consacrer à mes petits loulous.

Illustration de Valéry Nettavongs pour la Guerre des Immortels 2

Le reste de mon temps, je vais donc vous le réserver et le réserver aux podcasts de La Cellule ! Je vous propose donc de m’aider en me faisant un don mensuel via le tipee de la Cellule. Nos généreux donateurs recevront un lien vers notre Espace Abonnés et je me chargerai de le faire vivre chaque saison avec des vidéos, des photos et des podcasts bonus. Plus vos dons seront nombreux, plus je pourrai me permettre de défrayer de prestigieux invités et plus il me sera facile de vous proposer du contenu de qualité. Allez, en route !

Selfie du Chaos dans la voiture vers Saint-Malo, avec Vincent, François et Garrik.

Merci de votre générosité et de votre soutien ! Merci pour vos tips et vos bons mots sur Tipee ! Bonne semaine à vous et à nos tipeurs ! Ne ratez pas notre podcast de cette semaine, consacré au jeu de rôle de Natacha : Le Rosaire Écarlate. Portez-vous bien et, surtout, jouez bien !

Podcast Playtest N°14 : Le Rosaire Ecarlate de Natacha Forel






(Durée 01 : 22 : 48)
Télécharger le podcast


Inspiré du célèbre roman d'Umberto Eco, Le Nom de la Rose, ainsi que des Pensées de Blaise Pascal, le jeu de Natacha Forel nous plonge dans les méandres d'un monastère médiéval. Les joueurs y incarnent de jeunes novices venus priés pour leurs proches. Des cantiques lancinants, des règles énigmatiques, une hiérarchie des plus opaques et une abbé tentatrice invitent les joueurs à s'interroger sur le sens de ce lieu. En dépit d'une apparence sacrée, l'abbaye et son village en contrebas semblent dissimuler quelques sombres secrets.


Avec Emmanuelle, Yosei, Fabien, Adrien et Natacha, sans spoiler, nous discutons des évolutions et des problématiques du Rosaire Écarlate. Tout comme dans Téocali et Bienvenue à Poudlard, les règles et les tabous de ces lieux imaginaires sont les règles du jeu. Quand le contrat social est induit par la fiction elle-même, l'immersion est totale. Quiconque a vécu l'étrangeté d'une visite au monastère du Rosaire sait qu'il n'en sortira pas sans quelques bouleversements. Mais encore faut-il, pour Natacha, trouver le moyen de pousser les joueurs à agir quand tout semble au contraire les astreindre à l'inaction.

Je profite également de ce billet pour vous signaler l'ouverture du site/blog : La Bibliothèque des Poussières. C'est le lieu depuis lequel Natacha Forel publiera ces notes de lectures et ces futurs travaux d'écriture dont, sans doute, Le Rosaire Écarlate.


Puissiez-vous trouver votre chemin dans les Pensées foreliennes. Bonne semaine à tous ! Portez-vous bien et, surtout, jouez bien !

jeudi 4 mai 2017

Podcast JDR : La nostalgie et ses conséquences politiques...






(Durée 01 : 28 : 00)
Télécharger le podcast

La nostalgie est un sentiment qui fait vendre. C'est notre désenchantement et notre peur de l'inconnu que les grands éditeurs exploitent. C'est notre nostalgie qui les pousse à ressortir aujourd'hui les mêmes jeux qu'autrefois. Car, dans le jeu de rôle comme au cinéma, ce qui marche, ce sont les noms et les licences d'hier. Avions-nous vraiment besoin d'une septième édition de Cthulhu ? Cette réédition d'INS, était-elle vraiment nécessaire ? Allez... il est temps de regarder la situation en face et de nous demander si nos choix régressifs n'ont pas fini par influencer nos choix politiques.

Même de Serial Râlistes

Avec Vincent, Jérôme S et Flavie, après avoir chercher à définir la nostalgie, nous discutons des raisons qui poussent les gens à se réfugier dans les valeurs du passé. De là, il est aisé de faire le lien entre notre nostalgie et les résultats de notre élection présidentielle. Nous verrons qu'en matière de création, la frontière est ténue entre l’œuvre qui s'inspire du passé et le produit qui ne cherche qu'à flatter nos plus bas instincts.

Bonne semaine à tous ! Portez-vous bien et, surtout, résistez !

jeudi 27 avril 2017

Podcast JDR en Campagne N°07 : Sens Mort, épreuve 11 et 12






(Durée 02 : 01 : 06)
Télécharger le podcast

"Nous avons fini Sens Mort en meilleur état que nous ne l'avions commencé..." Cette phrase a de quoi surprendre quand on connait le contenu fictionnel de Sens Mort. A contre-temps de tous les retours accumulés jusqu'ici, cette table montre décidément toute sa richesse. Pour autant, en dépit de très nombreuses surprises, les événements prévus dans les épreuves de Sens se sont déroulés de façon typiques. Oui... tout se passe comme Il l'avait prévu...


Avec Audrey (Lexa), Amir (Mylan), Antoine (Ridger) et Julien (Kerry), nous revenons sur cette fin de campagne incroyable. Le récit de nos aventures va faire resurgir des débats anciens sur le Contrat Social, car Sens n'a justement pas de contrat social ! Dans ces dernières partie, un joueur m'a même menacé physiquement ! Jusqu'où le jeu a-t-il le droit de nous emmener ? Qui peut se dire en sécurité dans ces conditions ? Mais n'était-ce pas aussi le propos de Sens, de créer ce malaise pour inciter les joueurs à repenser le jeu de rôle classique ?

Bonne semaine à tous ! Portez-vous bien et surtout jouez bien !