jeudi 10 novembre 2022

Podcast ADN N°31 : Le rôle du journaliste, avec Daniel Schneidermann

 

(Durée 01 : 48 : 50)
Télécharger le podcast

 

"T'es le Schneidermann du jeu de rôle" qui m'dit ! C'est une insulte ou pas ? Et bien j'ai voulu-y-aller-voir. Il est quoi ? 15h30, un truc comme ça. Paris. Deux portes. Une à gauche, une à droite. Je sonne. A l'interphone, la petite voix fluette d'un retraité de 64 ans : "On est au deuxième". Naturellement, je tente la porte de gauche... Le type est de gauche, oui ou non ? Eh bien non, c'est celle de droite. Surprenant. Enfin, je monte. J'installe mes micros. Il tente de me faire un café. Échec critique. On se rabat sur une bière... et ça commence comme ça...

 

***

 

Depuis les célèbres Aventures de Tintin, le journaliste est indéniablement un objet de la pop culture. Quiconque connait le jeu de rôle sait pertinemment que, depuis 1981, il y a régulièrement des journalistes répondant à l'Appel de Cthulhu. Mais bien avant d'être un investigateur du Mythe, le journaliste est d'abord un investigateur tout court, un globe-trotteur, un reporter à la recherche de l'événement ou de la vérité...

 


Cette semaine, je suis en compagnie de Daniel Schneidermann, journaliste critique des médias et fondateur d'Arrêt sur Image. Renvoyant aux interviews données à Thinkerview, RFL101 et David Dufresne, je fais l'impasse sur sa biographie pour l'interroger sur son rôle de journaliste. Pourquoi et comment est-il devenu journaliste ? Qu'est-ce qu'un journaliste critique des médias ? Quel sens donne-t-il au terme critique ? Quelle est sa vision de l'indépendance ? Quels sont les liens entre son travail et celui de Marc Bloch ? Quelle différence fait-il entre le fait et l'événement ?


Merci à toutes et à tous ! Portez-vous bien et surtout jouez bien !

3 commentaires :

  1. Un grand Merci à Daniel Schneidermann. Un petit mot d'excuse pour Vaquette et ses idées que je n'ai pas su très bien défendre à la toute fin de cette émission. J'avais encore mille et une questions, mais bon, on y aurait passé la soirée, puis la nuit à ce rythme là. Merci aux journalistes et aux abonnés d'Arrêt sur Image... pour la bière. ;)

    RépondreSupprimer
  2. Content que tu ais pu réaliser cet interview,ça a du être un grand moment pour toi, perso j'adore les adn ,ils font parti de mes podcasts préférés de part leur diversité
    Merci encore Romaric pour ton travail!!

    RépondreSupprimer