jeudi 7 avril 2022

Podcast One Shot N°94 : Brain Soda 2, de Willy Favre et Laurent Devernay

(Durée 01 : 56 : 56)
Télécharger le podcast

 

Brain Soda 2 de Laurent Devernay, Willy Favre et Erwan Le Gac est un jeu de rôle classique qui propose aux participants et aux participantes de fabriquer une Série Z, un film direct to DVD, à la Freddy, Jason, Halloween, Vendredi 13, Scream, etc. Les joueurs y incarnent les personnages et les acteurs du film, dans un esprit de déconne absolue. Préparez-vous à mourir... de rire.

 


Avec Vincent, Jérémie, Flavie, Marine et Guillaume, nous découvrons Brain Soda dans sa version Oriflam. Comment le jeu aborde-t-il le cinéma de genre ? Comment célèbre-t-il ce canon esthétique si singulier ? Comment Brain Soda met-il en place son humour décalé ? Et cet humour, cette façon de jouer, voire de surjouer les codes de ces films d'horreur, nous permet-elle de déconstruire les clichés sexistes et racistes des films de ce genre ? Nous verrons qu'en dehors d'un système de combat très poussif, le jeu met tout en place pour parvenir à ses fins...

 

Bonne semaine à tous et à toutes ! Portez-vous bien et surtout jouez bien !

3 commentaires :

  1. Un grand merci à Guillaume pour la présentation de ce jeu ! =D

    RépondreSupprimer
  2. oups ! Je m'etais trompé de fichier. Merci à celles et ceux qui me l'ont signalé. C'est corrigé !

    RépondreSupprimer
  3. Sympa ! Il y a un jeu récent un peu sur le même thème, c'est They Came From Beyond the Grave de chez Onyx Path.
    Il cherche à émuler les nanars d'horreur des années 70 avec toute une série de mécaniques liés à ce cinéma de qualitay. Ex :

    - Same set, different movie : les mêmes décors ont servi à un film précédent. Les PJ peuvent affirmer quelque chose de connu à propos du lieu et l'utiliser.
    - Scene missing : des bobines ont été perdues. Les personnages se sortent d'une situation et sont directement transportés dans la scène suivante hors de danger.
    - Costume Change : on retrouve un personnage habillé complètement différemment dans la scène suivante sans que ce soit expliqué
    - etc.

    Par contre pour le combat on reste sur une variation du classique toucher-dégâts-absorption un peu prise de tête, ce n'est pas très différent de Brain Soda.

    RépondreSupprimer