jeudi 23 septembre 2021

Podcast JDR : Débuter et maîtriser le Jeu de Rôle en 2020

(Durée 02 : 19 : 15)
Télécharger le podcast

 
Valentin a découvert le jeu de rôle en 2020. Il a donc naturellement décidé d'acheter la boîte d'initiation des Chroniques Oubliées. Puis, après avoir regardé une partie diffusée sur YouTube, il a décidé de maîtriser du jeu de rôle à ses proches. Voyons le résultat...
 
extrait de la vidéo Kombini sur le JDR avec FibreTigre 
 
Cette semaine, avec Yoann, Jérôme et Darky, nous interrogeons Valentin sur sa découverte du jeu de rôle. Le jeu de rôle est-il connu ? Est-il populaire aujourd'hui ? Comment apprend-on l'existence du jeu de rôle ? Quels jeux faut-il choisir pour découvrir ce qu'est le jeu de rôle ? Faut-il encore parler de jeu de rôle ou des jeux de rôle ? Existe-t-il une distinction entre jeu de rôle et jeu d'aventure ? Les jeux de rôle alternatifs sont-ils une bonne porte d'entrée dans notre média ?

Bonne semaine à tous et toutes, portez-vous bien et, surtout, jouez bien !

3 commentaires :

  1. Un grand merci à Valentin pour son retour d'expérience fort instructif ! Merci à Darky, Jérôme, Yoann et Jérôme pour leur propres retours et leurs questions.

    RépondreSupprimer
  2. Romaric, même si tu parles uniquement de la sphère francophone, je t’invite à t’intéresser à Critical Role, le mastodonte de l’AP américain. Un coup de fraîcheur sur le jdr tradi tout en proposant de temps en temps du jdr indé (jette un œil à leur AP de Monsterhearts, jouissif).
    Et ce sont les plus gros sur le marché ! Si on suit la tendance, au futur on devrait arriver au même résultat.

    RépondreSupprimer
  3. Pour moi, en matière de commencer le JdR en tant que MJ, deux visions du monde s’affronte.

    Tout d’abord, si on considère que le JdR classique c’est : un MJ, des joueurs, des compétences et un scenario. Cela correspond à la description du JdR des années 90. En fait, on considère (enfin les gens qui s’intéressent aux JdR de l’éditeur TSR, l’éditeur historique de Donjon et dragon) que la rupture apparait en 1984 avec le scenario DL1 - Dragons of Despair de TSR. Cette rupture consiste à ne plus publier des bacs à sables ou des donjons pour commencer à publier des « scenario » c’est-à-dire des histoires à faire jouer à ses joueurs, c’est ce que les puristes appellent l’art du « storytelling » qui a son apogée avec le JdR Vampire.

    Or, le drame du jeu traditionnel c’est principalement le scenario. C’est le scenario qui est à l’origine de « la chose impossible avant le petit déjeuner ». Et qu’est-ce qu’on conseil à un MJ débutant ? 1) PREND UN SCENARIO LE PLUS LINEAIRE ET DIRIGISTE POSSIBLE ! 2) Cadre un maximum les joueurs et ne leurs laisse aucunes libertés.

    Mon expérience est que l’on peut conseiller aussi au jeunes MJ d’improviser. Mais cela nécessite de leurs donner quelques outils et de leurs expliquer comment préparer leurs parties pour avoir matière à improviser. On peut leurs expliquer comment faire confiance à ses joueurs et leur poser des questions, comment préparer des fronts, comment préparer des bangs, comment utiliser des tables aléatoires, comment prendre des notes en cours de partie et comment les mettre au propre entre deux parties, etc.

    Ce sont deux visions du JdR qui s’affronte. Dans la première les joueurs ne sont là que pour découvrir et explorer l’histoire prévue par le MJ. Dans la seconde le MJ est au service des joueurs pour co-écrire une histoire, pour jouer pour voir ce qui va arriver.

    La première méthode est sans doute beaucoup plus rentable pour les éditeurs et les auteurs car elle permet de commercialiser une foule de scenario, campagnes et autre décors e campagne. La seconde est plus dans un esprit DIY, donc moins « banquable ».

    RépondreSupprimer