vendredi 27 novembre 2015

Scandale ! Des éditeurs qui font un jeu en 15 Secondes !






(Durée 00 : 09 : 04)
Télécharger le reportage

En maintenant, un reportage inédit, proposé par des reporters sans peur et sans frontières. Un reportage sur la vérité d'un business extrêmement lucratif de part son rayonnement médiatique et son ampleur interplanètaire, j'ai nommé : le jeu de rôle.


Ce loisir, qui a rendu fou plus d'un de nos contemporains, défraie une nouvelle fois la chronique avec cet enregistrement enregistré à l'insu des éditeurs enregistrés ci-dessus grâce à des moyens techniques proposés par nos téléphones intelligents. 

Inutile de préciser que, après sa diffusion, La Cellule risque de faire l'objet d'attaques diverses, mais l'authenticité de ce document et notre intégrité journalistique, nous poussent une fois de plus à la diffuser jusqu'au bout en dépit des divers pressions qui ont pesé, qui pèsent et qui pèseront.

Bonne semaine à tous ! Portez-vous et surtout agent de la paix avant tout !

20 commentaires :

  1. Vous auriez du aller jusqu'au bout de la parodie : "et les mecs dans l'espace, ils auront des armures de chevaliers du zodiaque pour faire le lien avec le manga pour faire triper les fans boys de saint seya, ça se vendra mieux"... oh, wait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est répartie intéressante, mais la communication sur Sens ne se fait pas autour des Chevaliers du Zodiaque, et on ne se moque tous pas mal de Romaric sur les vieilles références aux CdZ trouvables dans Sens. Gentiment, mais genre, depuis les premiers podcasts de la saison 1 quoi... Oops...

      À la rigueur, il fallait parler des relecteurs gratuits trouvés sur le forum ;)
      Ah non, ça marche même pas ; avec Bernadette, Romaric n'a finalement pas un besoin vital de nous.

      Supprimer
  2. J'aimerais bien dire que c'est exagéré, mais euh, quand on a un titre de jeu en tête pour quasiment chaque vanne, hem ^^

    RépondreSupprimer
  3. Mince ils ont coupé le:
    "Bon le jeu on le teste ?"
    "Mais non on le teste pas ! Un jeu c'est comme un scénario, ça se teste pas. Et tant que t'as pas publié d'errata officiel, ça veut dire que le jeu marche tel quel !"

    RépondreSupprimer
  4. Keeuuuuwwwooouuaaa?! Nous avons droit à une version censurée? Je cris "au scandale"!!! ^^

    RépondreSupprimer
  5. Je ..... bah .... en fait ......
    Et tout ca j'aime le principe celte space -opéra. C'est con mais c'est pas si mal.

    RépondreSupprimer
  6. "Oh! Et venez, on présente une trentaine de races/classes de personnage dans l'univers du jeu, on en met genre 4-5 jouables dans le livre de règle et toutes les autres dans les suppléments!"
    "Bah pourquoi?"
    "Comme ça on vendra plus de suppléments!".

    RépondreSupprimer
  7. Sans intérêt et auto-caricatural.

    RépondreSupprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  9. J'avoue que j'ai pas compris l'intérêt de cette mise en scène. Ce n'est ni parodique, ni drôle. Je me demande si c'est la jalousie qui inspire cette critique générique du milieu du JdR, ou simplement l'incompréhension du milieu. Vous sentez-vous au dessus des autres auteurs/éditeurs parce que vous êtes indépendants, c'est ça le message ?

    RépondreSupprimer
  10. Tiens univers celtique + financement participatif + jeu de carte (tarot) + livre 300 pages couleurs + écran séparé + campagne avec du narrativisme + un beau site + un jeu vidéo + jeu traduit au moins en anglais et peut-être espagnol = Les Ombres d'Esteren

    Nous avons un gagnant mesdames et messieurs !

    Perso même si tous les choix qu'ils font sur le jeu ne me plaise pas, notamment les financements participatifs qui bloquent l'accès aux cartes des villes, élément de jeu vraiment très utile...(mais loupé c'est finit..) il y a dans le fond des bonnes idées et ça se sent fait par des passionnés.

    C'est le jeu de rôle découvert en boutique et qui m'a mis à la maîtrise, notamment parce qu'il fournit des pré-tirés, possède un système simple et que le 2ème supplément offre des scénarios jouable en 2h, et ça permet de bien appréhender l'univers avant de se lancer soi-même ;)

    Après je crois que les auditeurs de la cellule ont maintenant assez de grain à moudre pour savoir qu'un jeu de rôle qu'il soit en couleur A4 ou noir et blanc A5 de la part d'un indépendant ou d'un éditeur, si le jeu est bon les MJ l'achèterons et peut-être même les joueurs :p

    La vision que j'ai d'un auteur qui publie chez un éditeur c'est soit qu'il n'a pas toutes les compétences requises ou moyens financiers dans le cadre d'une avance de trésorerie pour faire imprimer un livre avec une certaine qualité (qualité de sens par exemple) ou qu'ils souhaitent tout simplement faire jouer le plus grand nombre.

    L'indépendant semble plutôt être quelqu'un qui souhaite être proche de son lectorat, et des joueurs, enfin des MJs et là où l'auteur à compte d'éditeur va gagner de l'argent sur le nombre, l'auteur indé va en gagner sur la marge puisqu'il se passe des intermédiaires.

    C'est marrant cette vision purement mercantiliste, peut-être inspiré du modèle des blockbusters américains, et nous donne à voir ce que pourrait être le jeu de rôle à l'aune de grosses machines à fric comme c'est déjà le cas dans le jeu vidéo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca m'interroge sur les modes de diffusion lulu, l'impression par l'auteur, la diffusion par l'éditeur, le financement participatif et je me dis que ça sert peut-être une intention peut-être pas toujours consciente. Cette pensée m'amène à me demander s'il y a d'autres vecteurs de découverte du jeu de rôle que l'ami qui pratique, la convention, la boutique, et l'association.

      Après dans l'idée comme le disais justement un des auteurs des ombres d'Esteren, le jeu de rôle est encore un média récent et presque avant-gardiste. Après certaines critiques dans la parodie sont intéressantes de leur point de vue biface. Oui une traduction c'est peut-être plus d'argent, une fois le traducteur payé mais c'est surtout une chance de diffuser le jeu de rôle français. Les podcasts de la cellule parlent souvent de The Forge qui n'en a rien à faire du JDR français parce que celui-ci n'est pas traduit alors que pour certains jeux qui justement font passer certains messages, je trouve que ça peut-être une option intéressante.

      De plus cette parodie m'amène à me poser un certain nombre de question, notamment les moyens de diffusions d'un indépendant hormis internet et les conventions. Et pour le milieu éditorial, si les éditeurs se déplacent dans les conventions pour les auteurs qui n' ont pas le temps ou les moyens financiers de faire des trajets jusqu'à Paris.

      Sinon pour revenir sur la question des jeux de rôle jamais joués, hormis le fait que certains aiment lire des univers, je vois plusieurs freins à ça. Déjà la complexité du système de règle, j'ai essayé de maîtriser anima ou de lire shadowrun, ça m'a saoulé et je comprends que ça puisse plaire à certains, mais j'imagine que ça en a freiné plus d'un. Peut-être que quelques MJs en devenir ont pu se faire la réflexion que le jeu de rôle en tant que meneur était bien trop compliqué.

      De même la présence d'au moins un scénar d'intro le jeu, voir quelques scénars en plus, ça permet de jouer tout de suite une partie et de voir comment le jeu tourne, de comprendre l'esprit du jeu et de finalement s'en inspirer pour écrire ses propres scénarios. D'ailleurs c'est fort dommage que dans les jeux de rôle ont trouve beaucoup de conseils aux meneurs mais pour écrire des scénarios on a certes des générateurs, mais trop peu de conseils ou de modèle. Sans faire l'éloge d'Esteren, il doit en exister d'autres, mais celui-ci m'a permis d'avoir un schéma sur lequel m'appuyer et c'était plaisant.

      En conclusion peu importe le jeu de rôle, amateur ou pro, indépendant ou d'un éditeur, en couleur ou en noir et blanc, qu'il soit bon ou mauvais (pas trop quand même) si vous acquérez un JDR faîte le parce qu'il vous plaît, que la maîtrise sera aussi agréable d'incarner un PJ et que vous savez que TOUS le monde s'amusera autour de la table !

      Supprimer
  11. Excellent !
    ( comme dit plus haut : on met un nom sur chaque description ! )

    --
    Ronan

    RépondreSupprimer
  12. Quelle bande de sales petits trolls que vous êtes! C'est pas très gentil...
    On devrait faire la même chose avec les discussions des ateliers imaginaires: "oui mais là je ne comprends comment tu transcendes ton moi à travers la proposition du maelstrom fictionnel..."

    RépondreSupprimer
  13. Mais ça existe déjà ^^
    cadeau : https://sites.google.com/site/kedrik2/esotheorique.pdf?attredirects=0

    RépondreSupprimer
  14. Y a des vannes qui m'ont tué (On fait un collector... ET ON LEUR ENVOIE PAS!).

    A part ça y a le bon rôliste et le mauvais rôliste, le bon rôliste il achète des jdr, le mauvais rôliste, bah il achète des jdr. En fait.

    RépondreSupprimer
  15. Très drôle.
    Et c'est plutôt bon enfant.

    RépondreSupprimer