jeudi 24 mai 2018

Podcast JDR : Questions de rôlistes...






(Durée 02 : 15 : 20)
Télécharger le podcast

On connaissait Discussions de Rôlistes (DDR) et ses questions pas toujours très... très... malignes, mais Darky a trouvé encore mieux ! Cette semaine, il vient à La Cellule avec sa propre sélection des meilleures questions de rôlistes sur Stack Overflow (notamment sur rpg.stackexchange.com)...

Serial râliste anticipe certaines de nos blagues

Avec Darky et Flavie, nous tentons de répondre à ces diverses questions. Peut-on se noyer dans un puits rempli de potion de soin ? Si je porte une anneau qui permet à mes membres de repousser et que je me fais trancher la main qui porte cet anneau, qu'est-ce qui repousse exactement ? Comment puis-je roleplayer un personnage qui a plus de points que moi en intelligence ? Ces questions vont nous emmener loin...

Bonne semaine à tous ! Portez-vous bien et, surtout, jouez bien !


13 commentaires :

  1. Super podcast
    Par contre je ne comprends pas trop la critique du jdr computationnelle, parce que dire j'envois un certains nombre d'entrées reçut par le mj où les autres joeureuses ou moi même qui répondront avec un certains nombre de sortie qui seront des entrées pour moi et les autres joueureuses et on répondra avec des nouvelles sorties etc .
    Pour ce que l'on sait c'est comme ça que fonctionne le cerveau humain en gros ( en rajoutant peut être aussi ce qu'on pourrait modéliser par des déclencheur aléatoire) , et pour l'instant il n'y a pas de raison de penser que c'est plus complexe que cela.
    On a bien trouver par exemple un neurone qui ne s'active qu'en présence de Jennifer Aniston (voir cette vidéo https://www.youtube.com/watch?v=GZ5sAoB8p2k), on a bien un cas d'entré qui déclenche une sortie.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Physique ontologique / legislative, Romaric.

    Sinon, pour Dungeon, c'est simplement un faux-ami qui veut dire Oubliettes... Et a été mal traduit en français dans les années 80. Tout simplement ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ("cachot", en réalité. Donjon se dit "keep" en anglais. Pour moi, le "dungeon" est plus pour parler de la scène, et le dragon plus pour parler des "acteurs".

      J'ai eu aussi la même tendance à classer les gens en Ternes et Inspirés... Le même malaise pour parler de "races" (et ce, depuis 1995 - je parle de peuples ou autres).

      Les ânes et les mules/mulets...

      Et les baudets, alors ? :)
      (mule/mulet, c'est maman cheval & papa âne, Baudet, c'est l'inverse : maman âne, papa cheval)

      Bref, j'ai encore eu 36.000 choses à dire pendant l'écoute :) )

      Supprimer
  4. Dans la première édition de « D&D », celle publiée en 1974 dans une boîte avec trois petits livrets, il y a un paragraphe dans lequel se décrit comment assigner l’expérience :

    « Quand les caractères rencontrent des monstres dans des combats mortels ou les vainquent, et quand ils obtiennent plusieurs formes de trésors (argent, pierres précieuses, bijoux, objets magiques etc.) ils gagnent de ‘l’expérience’. […] Des gains en points d’expérience seront relatifs ; ainsi un magicien du niveau 8 opérant sur le niveau 5 du donjon serait récompensé par 5/8 expérience. Assumons qu’il gagne 7000 pièces d’or en vainquant un troll (qui est un monstre du niveau 7, comme il a plus de 6 dés de vie). […] comme le monstre gardant le trésor était du niveau 7, l’expérience serait récompensée sur une base de 7/8 ainsi : 7000 pièces d’or + 700 pour tuer le troll = 7700 divisé par 8 = 962.5 x 7 = 6037.5 pièces d’or. »

    Il faut admettre que la rédaction aurait pu être plus claire, mais ce qui se peut déduire de ce paragraphe est le suivant :
    – Chaque pièce d’or récupérée donne 1 point d’expérience.
    – Un monstre du « niveau 7 » donne 700 points d’expérience de base, par ce qu’il paraît que chaque monstre donne 100 points d’expérience pour chaque dé de vie.
    – À mesure que tu montes en niveaux tu auras besoin de plus grands trésors et de monstres plus forts pour continuer à obtenir des points d’expérience.

    RépondreSupprimer
  5. Le jeu de rôle est une activité de co-scénaristes avec des co-auteurs et co-acteurs pour créer des histoires et même avec D&D (les dès font du bruit derrière l'écran dès le début). Le meneur a le droit de tricher dès le début, mais dans le but de donner le maximum de plaisir du jeu.

    RépondreSupprimer
  6. Pour flavy
    La mule et le bardot sont les reproduction entre âne et jument ou ânesse et cheval !

    RépondreSupprimer
  7. Wow wow! Je trouve que les attaques sur le jdr dit "traditionnel" sont un peu violentes dans cet épisode!
    Reprocher à D&D un fonctionnement utilisant le langage logique/mathématique... C'est un peu fort de café de la part de Romaric non?
    A quand un podcast qui donnerait l'occasion aux pratiquants de ces JdR de vous répondre?

    RépondreSupprimer
  8. Lisez absolument la BD hommage à Gagy Gygax et Dave chez Glénat "L' Éveil du Maître du Donjon, Gary Gygax et la création de Donjons & Dragons" : http://www.glenatbd.com/bd/l-eveil-du-maitre-du-donjon-9782344026946.htm
    C'est très facile à lire et très bien pour tous ceux qui ne connaissent pas l'histoire du début du JDR, car dixit les intervenants de ce podcast : "on y connait pas grand chose en histoire du JDR"... ((+_+)).

    RépondreSupprimer
  9. Petite précision lexicale :
    - le mot anglais pour un donjon médiéval est "the keep (of a castle)"
    - le mot "donjon" a existé en anglais, mais je ne l'ai jamais rencontré
    - le mot anglais "dungeon" désigne une oubliette ou une prison souterraine

    Je pense que c'est ce qui explique l'emploi du mot et le titre du jdr (avec l'allitération en "d") ; je pense aussi que ce mot, qui est donc un faux-ami, a pris un sens supplémentaire en français pour cette raison.
    L'allitération, on la retrouve bien sûr dans "tunnels and trolls". On pourrait d'ailleurs faire de cette allitération un jeu : "kobolds and caves", "labynriths and lichs", "diggings and drows", etc...

    A vous de jouer !

    RépondreSupprimer
  10. J'aime bien Kobolds & Caves :-)

    RépondreSupprimer
  11. N'empêche que je n'ai toujours pas la réponse à cette question que je me pose depuis ma première partie de D&D : "Si un shaman orc jette un sort de Purification des aliments sur un hobbit enrhumé, est-ce qu'il le guérit ?"...

    Plus sérieusement, j'ai trouvé gênant une certaine condescendance de la part de Romaric à un moment quand il fait référence à ces rôlistes (sous entendu "ignares" ?) qui ignorent les possibilités du média "jeu de rôle" auxquels ils jouent. Par métaphore, les conducteurs d'automobiles n'ont absolument pas besoin de savoir comment fonctionne un moteur de voiture pour utiliser cette dernière. Du moment qu'ils maîtrisent les techniques de conduites et le code de la route, tout le reste n'est que superflu en ce qui les concernent. Par analogies, l'immense majorité des rôlistes se contrefout comme de leur première chemise des possibilités ludiques (ou autres) de leur média favoris. Le faire remarquer avec le ton et la condescendance affichée de la phrase m'a fait penser à la considération des "rôlistes de garage" du siècle dernier. je pense que c'est dommageable pour l'image que renvoie la Cellule vers l'extérieur.

    RépondreSupprimer
  12. La Cellule qui répond à des questions de rpg.stackexchange par podcast interposé, énorme ^^

    Par contre je plussoie l'impression donnée dans le podcast : ce site est un repaire de rules guru de D&D (ça concerne à vue de nez 95% des Q&A, 8300 questions rien que pour le tag dnd-5e contre 12 powered-by-the-apocalypse par exemple...) Il faut une sacrée dose de courage et une molette de souris en titane pour y dénicher des trucs un peu inspirants ou applicables dans d'autres jeux.

    RépondreSupprimer