jeudi 8 décembre 2016

Podcast ADN N°17 : Sur les OVNIS, avec Pierre Lagrange (Partie 2)

Deuxième Partie : Les Autorités







(Durée 02 : 11 : 37)
Télécharger la deuxième partie du podcast

Kenneth Arnold a vu des engins mystérieux. Les autorités américaines s'emparent de la question. Mais, entre 1947 et 1970, le sujet est si brûlant que chaque institution cherche à s'en défausser sur une autre institution. L'armée transmet le dossier aux universités, les universités s'en défaussent à leur tour, laissant le sujet à des associations d'ufologues. Tout le monde se passe la patate chaude, dans un climat de suspicion absolu. Peu à peu, le débat sur les OVNIs tourne au cauchemar. Les pro-ovnis et les anti-ovnis se déchirent et les médias passent à côté du véritable sujet.

Edward Condon

Avec Pierre Lagrange, nous tentons de dresser l'histoire du concept d'OVNI de 1947 jusqu'à nos jours. Du Rapport Condon à X-Files, en passant par la fondation du GEIPAN (Groupe d'études et d'information sur les phénomènes spatiaux non-identifiés), nous verrons que les controverses sur les OVNIs sont avant tout d'excellents révélateurs de la façon dont nous construisons les faits scientifiques. Car, à travers la controverse au sujet des OVNIs, c'est un véritable maelstrom que nous sommes en train de contempler.

Bonne semaine à tous ! Portez-vous bien et surtout jouez-bien !

3 commentaires :

  1. Très bon podcast, je suis par contre un peu dubitatif sur la vision "utilitariste" qu'avait les scientifiques dans leur recherches, puisqu'il y a eu nombreux domaines où dans ses débuts, la recherche n'amenait pas des découverte utile à la société, que ce soit en mathématique avec les première théorie informatique sans ordinateur pour l'essayer ( ou en arithmétique avant la création de la banche informatique) , en nucléaire avant qu'on ai vu le potentiel d'énergie qu'on pouvait en libérer , et même en quantique qui ne s'applique vraiment que lorsqu'on commence à inventé les premier laser ou les premier transistor NPN.

    Dans ce que dis Condon, je pense qu'il faut plutôt le comprendre au sens où ils ne peuvent construire un modèle de prédiction avec les données de ces observations et comme on ne peut pas provoquer l'apparition de ce phénomène, on est obliger d'attendre et on doit se concentrer sur d'autre domaine, simplement car on a pas assez pour emmètre des hypothèses.

    La science est je pense ( et ça doit venir d'une des compréhension de la science de Guillaume Lecointre), la mise en place d'un modèle explicatif, prédictif et reproductible du monde.
    Conclure par "ce sont des extra terrestres" dans le cas de Condon cela n'aurait pas été scientifique, vu qu'il lui manquerait le coté prédictif dans son modèle ( par exemple où et quand (avec un delta connu) pourrait se reproduire un phénomène de la sorte). C’est pour ça le manque d’intérêt à rechercher quelque chose ayant trop peu de données car l'on risque de partir sur des hypothèse trop bancals il me semble.

    Voici un lien où M Lecointre donne ses définitions de la science:
    https://www.youtube.com/watch?v=Wxs7xc6YGg0

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et sur l'exemple d'un supernova, c'est un phénomène particulier de mort d'étoile, alors certes on n'est pas sur de savoir quelle étoile fera une supernova à sa mort , mais on peut l'estimer.
      On peut même estimer avec la taille d'un étoile , sa couleur sa forme , son temps restant à vivre, donc potentiellement on peut dire à nous descendant en calculant la dérive de l'objet dans le ciel, " si vous regarder ici à telle époque et à telle fréquence, vous verrez une étoile mourir etc"

      Sur le fait que les expériences ne sont pas reproduites , c'est un problème majeure des publication scientifique et du modèle économique de ces dernières.

      Techniquement on peut au moins dire que les sciences touchent à quelque chose du réel, pas que ce qu'elle disent soit le RÉEL.
      Mais ça nous permet de construire un système qui marche.
      Exemple, je sais que le lois de gravitation de Newton est à minima pas vrai parce qu'elle ne prennent pas en compte le principe de relativité d'Einstein, pourtant avec je peux lancer un objet à une distance donné au mètre prêt avec les outils adéquats, quand bien même ça décrit pas le réel ça nous permet de faire des choses avec.

      Supprimer
  2. depuis le podcast il y a cette vidéo qui est sorti https://youtu.be/mcJ9AQbvKMA
    Ou Eric Maillot raconte son enquête sur Trans-en-Provence où il réfute le fait qu'on a pas d'explication car les traces de stress sur les plantes ont été retrouvé sur un chemin ou des voitures passait .
    En tout cas voilà , mais il est à noter qu’actuellement au GEPAN on a aucun cas solides ou des explication rationnelles serait la seules solutions .

    RépondreSupprimer