jeudi 9 janvier 2014

Podcast ADN N°5 : Les Théories du Complot ou "la pensée du complot" ?






(Durée 01 : 30 : 02)

Synarchie, bilderberg, théories complotistes, sionisme, anti-sionisme, médias tout puissants, les multinationales, les états-unis, la Cellule, les rôlistes, Mireille Dumas, les corporations et autres trusts ! On vous ment ! On vous manipule ! On vous exploite ! On vous spolie ! Et tout ça, ça profite à la rose croix, ça profite aux Néphilim, ça profite à Mit'rand ! Mais aussi et surtout... ça profite au Grand Œil...



Avec Olivier, Fabien, Cédric, Jérôme et Adrien, nous nous lançons dans un ADN à haut risque sur ces fameuses conspirations qui reviennent si souvent dans nos jeux de rôle, dans nos univers et dans nos parties. Les théories du complots méritent elles leur nom de "théorie" ? Le terme "théorie du complot" sert-il à discréditer certains discours ? Est-ce l'un de ces termes qui nous fait arrêter de penser ? Pourquoi parle-t-on autant de théorie du complot dans nos sociétés modernes ? Pourquoi sont-elles autant à la mode ? Est-ce le signe d'une impuissance individuelle face à une société de plus en plus monstrueuse, ou le fait de média toujours plus rapides, toujours plus faciles, toujours plus séduisants...

Laissez-vous tenter par le côté obscur du complot. Portez-vous bien et surtout jouez bien ! La Cellule voit tout. Souriez, vous êtes contrôlés...

18 commentaires :

  1. Un podcast fouillis, mais il y a pas mal de choses à fouiller dans ce podcast fouillis, donc ça va. ^^

    RépondreSupprimer
  2. Si, un truc que je regrette : nous n'avons pas assez parlé de l'utilisation de ces théories par le jeu de rôle. Il y avait beaucoup d'exemples à donner... c'est dommage...

    RépondreSupprimer
  3. Pour Fabien :

    En Français on utilise le terme "réfutable" : http://fr.wikipedia.org/wiki/Karl_Popper

    RépondreSupprimer
  4. Quelques problèmes de son, on n'entend assez mal certains interlocuteurs.

    RépondreSupprimer
  5. Après le podcast sur le terrorisme, voilà un excellent sujet.

    RépondreSupprimer
  6. marrant ça juste après les doc sur arte de samedi dernier.
    Pour infos, ils repassent lundi 13 dans l'après midi :
    http://www.arte.tv/guide/fr/048059-001/societes-secretes-1-3

    RépondreSupprimer
  7. Je viens de vérifier, il n'y a pas de problème de son... peut-être cela provient de votre matériel. Si d'autres personnes rencontrent ce problème qu'elles se manifestent afin de nous puissions y remédier au plus vite. ^^

    RépondreSupprimer
  8. Pour le son : c'est OK

    Merci pour ce nouveau podcast. Intéressant mais moins que celui sur le terrorisme. Moins "structuré" on va dire...

    Olivier & Adrien : merci pour vos interventions. Comme toujours pertinentes.

    En tant que Gardien à DG, il aura fallu trois quart d'heure pour que vous daignez en parler, et me voir enfin soupirer d'approbation... "pas trop tôt" (beaucoup de verbiage, et pas assez de JdR, mais on a l'habitude). Et une forte envie d'engueuler Fabien (comme d'hab quoi la routine).

    Fabien : cela dit, quand tu as parlé de Philippe le Bel, et des Rois Maudits, tu as réveillé en moi beaucoup de souvenirs. J'ai fait beaucoup de scénar sur le thème du massacre & humiliation des Templiers. C'est vrai que c'est une partie de l'histoire passionnante. Les Templiers étaient devenus si riches et si puissants que leur élimination (& discrimination) fut nécessaire (pour le pouvoir en place). Et je te répondrais même que non seulement les leaders furent massacrés sur la place publique mais leur principal leader, lui, fut gardé au secret pendant sept longues années de tortures avant d'être achevé. Et je passe sur les pseudo-procès et les "aveux" forcés pour reconnaître la figure de "Baphomet" comme symbole satanique. Et montrer que ces derniers s'étaient fourvoyés dans des pratiques impies...

    Effectivement l'histoire regorge d'authentique manœuvre de déstabilisation politico-médiatique (écoutes du watergate, action anti-communiste du vatican, et des milieux de l'extrême droite et de la Mafia pour préparer le débarquement en Sicile, etc).

    En fait, depuis l'aube de l'humanité. Je pense que dès qu'il y a eu au moins 3 gusses, il y en avait assez (au moins 2) pour comploter contre le 3eme.

    Ainsi va la nature humaine. "L'Homme est un Loup pour ses semblables". Cela dit je crois que le terme de "hyène" ou "charognard" serait plus adapté.

    Fabien ta réplique sur la "réaction de groupe" me fait penser à une plaisanterie sur l'équation du calcul du QI d'un groupe. Comment fait-on pour calculer l'intelligence d'un groupe ?

    On prend le QI le plus faible de ses membres, et on le divise par le nombre de personnes qui le compose. 3 potes ivres qui rentrent de soirée, ça promet, mais je te laisse deviner le niveau d'un groupe de supporters

    ;)

    En fait, au lieu de partir sur un concours sémantique à base de "sociologique ou psychologique ?", je regrette juste que vous n'ayez pas fait le parallèle avec la Paranoïa. Car tout comme le racisme, est le seul pilier central de ces fameuses théories.

    Paranoïa
    Niv 1 : "les politiques sont tous pourris"
    Niv 2 : "les juifs/francs-maçons sont responsables de tout"
    Niv 3 : "les extra-terrestres sont parmi nous"

    Cela résume assez rapidement le niveau de la maladie. En clair, celui qui pense que nos élites sont de "sales juifs francs-maçons extra-terrestres", il peut entamer une thérapie pour le reste de sa vie. (Une manière élégante de dire "qu’il est perdu ce pauv garçon…")

    RépondreSupprimer
  9. Rom : pourquoi ça plait ? "Divide et impera" (Machiavel) : divise et règne ! Là encore principe vieux comme le monde.

    Les théories du complot plaisent (ou "excitent") car elles donnent un but, un motif de rassemblement contre d'autres. Une manière de se faire accepter dans la tribu, en dévorant (rejetant) certain autres.

    Pourquoi, par exemple, une fille accepte de critiquer, avec ses copines, la petite grosse du bahut ? Pour être acceptée dans le groupe bien entendu…

    Donner du crédit à un complot (le valider/cautionner) c’est aussi une manière d’exister.

    "Tu vois, j’avais raison, c’est magouilles & compagnie".

    Une manière de remplir le vide de sa vie. Celui qui est fort dans sa tête, et sur de ses racines/valeurs, n’a pas besoin de participer à la curé (médire/décrier/haïr) pour se sentir fort parmi les loups…

    Tes histoires de pyramides Rom, à la base ça vient d'une pseudo science que l'on appelle le "néo-évhémérisme". Croyance (elle aussi complotiste) qui explique que nos civilisations sont le résultat d'une intervention extra-terrestre (star gate, aliens vs predator, etc) et non simplement un accident biologique...

    À ne pas confondre avec l’évhémérisme qui consiste à définir nos dieux comme ayant été d'authentiques personnages réels qui sont passés au statu divin par la postérité (en exagérant leur vie & fait d'armes).

    En tout cas, moi j'adore le Néo-Evhémérisme. Pas que j'y crois, mais c'est un formidable moteur d'inspiration pour écrire des scénars. D'ailleurs Lovecraft en était un (sans le savoir, puisque le terme fut inventé dans les années 60) avec tout son mythe et "ses grands anciens venant de l'espace" influencer l'humanité.

    Et pour terminer sur une note plus joyeuse, voici un extrait youtube d'Alain "l'illuminé" (qui porte bien son nom, il pourrait éclairer tout Paris la nuit celui-là) qui va vous parler des fameux "reptiliens":

    http://www.youtube.com/watch?v=MzjUQn250ek


    Ainsi que quelques couvertures de l'excellent "Parano Magazine" (le magazine qui va vous faire dire "non" à la drogue):

    http://1.bp.blogspot.com/-ss4VmSq_HOY/TpfkttL2p1I/AAAAAAAAEDw/7i1CYSVAu2I/s1600/parano-magazine_COVER34.jpg

    http://4.bp.blogspot.com/-kFY5oxcNlTw/TmzPE8fs4TI/AAAAAAAAEA8/ZBinmSvakdw/s640/parano-magazine_COVER17.jpg

    http://2.bp.blogspot.com/-Li3nBKf_IBY/UKtTNyiTzlI/AAAAAAAAHZI/pZzSTs-lxVo/s1600/parano-magazine_COVER91.jpg

    http://2.bp.blogspot.com/-Li3nBKf_IBY/UKtTNyiTzlI/AAAAAAAAHZI/pZzSTs-lxVo/s1600/parano-magazine_COVER91.jpg

    RépondreSupprimer
  10. Salut Pernic Nori,

    Je réagis par rapport à la question de la paranoïa. En préparation du podcast j'avais réfléchis à cette problématique et à cette manière d'aborder les pensées du complot. Je crois que parler de paranoïa pour les pensées du complot n'est pas juste, au sens de "rendre justice à quelqu'un", comme on "rend justice à une pensée".

    Accuser quelqu'un de paranoïa, c'est courir le risque de faire taire la personne sans l'écouter, sans donner un minimum de crédit à ce qu'elle dit. Je trouve que ce n'est pas très respectueux de l'autre, qu'il soit notre adversaire ou pas.
    Note que c'est peut-être vrai, peut-être que la paranoïa est à la base des pensées du complot (bien que je ne le pense pas). Mais que ce soit vrai ou pas, cette manière d'aborder l'autre me semble empêcher d'emblée tout débat avec l'autre. On l'enferme dans une position de laquelle il lui est impossible de sortir.

    Je fais cette remarque aussi parce qu'en tant qu'intellectuel et scientifique, je cherche à débusquer mes propres biais de réflexion, mes propres erreurs. Pour y parvenir (mais personne n'y parvient jamais totalement), il faut - comment dire ? - de l'"empathie intellectuelle", c'est-à-dire pouvoir se mettre à la place de l'autre, le comprendre intimement, ce qui demande le prendre au sérieux a minima.

    Au plaisir,

    RépondreSupprimer
  11. Salut Fabien, bonne année au passage (à toi et à l’équipe). J’entends ton argument de : "prends l’autre au sérieux, respecte-le".

    Mais là où tu commets une erreur de jugement sur mes propos, c’est en confondant "le fond" et "la forme".

    Malgré la formulation, posture (paranoïa, trouble mental) et les liens rigolos, tu peux me taxer d’un "humour de chiotte", et d’un "cynisme maladroit". Mais tu aurais tort de croire que je ne prends pas leurs propos (et surtout leurs incidences/dégâts dans notre quotidien) au sérieux.

    En fait, je suis prêt à faire le distinguo entre celui qui subit le "discours" ("pensée" ou "théorie" ne nous battons pas pour le choix des mots), qui en est donc la victime involontaire, que j’appellerai par commodité la "victime" ou "patient".

    Et le "commanditaire", celui qui organise, gère, manage ce discours, en profite donc. Que ce soit pour faire de l’argent, manipuler les autres (comme certain de nos politiciens) ou se faire passer pour une victime (comme certains anciens artistes/comiques en mal de publicité).

    Bref je suis prêt à faire la différence entre "la victime" et "le salaud", celui qui s’est fait berner (n’a pas le recul et l’intellect nécessaire pour remettre en cause la propagande dont il est victime) et celui à qui profite le crime.

    Mais ici s’arrête ma clémence Fabien.

    Et ton "erreur", c’est de vouloir respecter quelqu’un qui, au départ, ne respecte pas les autres, et est DÉJÀ dans une posture de haine, mépris, et de déni. Tu ne verras jamais un médecin dire à son patient psychotique : "vous avez raison, ces voix que vous entendez sont peut-être là pour vous aider".

    Ce serait criminel et dangereux d’encourager le patient dans sa folie/illusion. Il en va de même avec ce socle commun à toutes nos peurs profondes (que nous possédons tous) qu’est "la Paranoïa".

    Mais peut-être aurai-je du employer le terme de "peur", plutôt que "paranoïa". La peur de l’autre, l’étranger, du groupe externe, de la caste sociale différente, celui qui ne vit pas comme nous, que l’on ne comprend pas. Qui nous effraye au premier abord.

    Et quelque part, c’est un réflexe humain de voir de suite la petite brindille dans l’œil de son interlocuteur. Plutôt que l’énorme poutre que l’on a soi-même en travers de la gueule.

    Que ce soit au niveau de l’échec professionnel, sentimental ou relationnel, c’est plus facile de rejeter la faute sur les autres (ses parents, ses proches, des étrangers) que de faire sa propre autocritique. "C’est de leur fautes à eux" sera TOUJOURS plus facile à dire que d’avouer "j’ai merdé, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même".

    Vouloir respecter le point de vue de l’autre, de ne pas le blesser, c’est louable. Tu es probablement quelqu’un de bien Fabien. Mais la vie ce n’est pas qu’un podcast ou un échange aimable sur un forum. Dans la vie réelle, ces "discours" font de terribles dégâts, et se propagent comme des poisons sur les esprits faibles.

    Donc au final, tu voudrais combattre "à la loyale" quelqu’un qui s’apprête à te tirer dans le dos. Sur le papier, c’est très beau. Malheureusement on ne vit pas dans un conte de fée, et à défaut de la véracité de leurs arguments, les dégâts de ces "théories/pensées", sont eux, bien réels.

    On ne peut donc pas suivre ton raisonnement et balancer à une victime (ou salaud) : "tu as peut-être raison, je respecte ton point de vue, ce sont peut-être ces satanés juifs qui dirigent le monde, cela dit si je peux me permettre…"

    Ce n’est pas la plus intelligente méthode que de l'encourager dans son "déni de réalité", il faut le mettre en face de ses propres contradictions/peurs & frustrations. Car de base, il n'est pas "pacifiste" dans son raisonnement, et veut te faire adhérer à un postulat de haine.

    RépondreSupprimer
  12. Je suis un nouveau auditeur de votre podcast et cet épisode m'a passionné, merci a vous.

    Je vous conseille :

    Le podcast de France Inter, Rendez vous avec X : ce sont des épisodes narrant des faits d'espionnages et de complots historiques, très bien mis en scène. L'auteur apporte souvent des théories hautement probable sur les zones d'ombres de ses récits. Il y a notamment des épisodes passionant sur les cellules Gladio

    Vous pouvez aussi écouter le podcast Temporium, sur l'Histoire, il y a notamment un épisode sur l'ordre des templiers.

    Comme cité dans le podcast, je conseille le visionnage du DVD les nouveaux chiens de garde, fort instructif.
    On s'apercoit que les médias ne font pas parti d'un complot, que la réalité est bien plus complexe, que les journalistes sont pris dans des conflits d’intérêt et agissent plutôt par autocensure.

    Et je citerai enfin le philosophe Noam Chomsky qui a écrit des textes très intéressant et très critique sur les théories du complots.

    Pour terminer, une anecdote pour compléter ce qui a été dit dans le podcast. J'ai discuté récemment avec une personne sur ces théories du complot. La personne me disait qu'elle s’était "perdu" sur internet avec ces "conneries" et qu'elle s'en était sorti grâce a l’université populaire de Michel Onfray. Cette personne ne parlait donc pas des théories du complot avec fascination, mais plutôt avec un déplaisir évident.

    RépondreSupprimer
  13. "Cette personne ne parlait donc pas des théories du complot avec fascination"

    Je réagis à cette phrase, ça ne veut pas dire grand chose le fait de réagir avec dégoût ou fascination.

    Cette personne en parlait (à présent) d'après ce que tu dis avec mépris, car elle semblait être sorti de la spirale infernale peur/paranoïa/propagande. En tout cas c'est tout le mal que je souhaite à cette personne : avoir réussi à mettre en doute la propagande dont elle a été victime.

    Mais moi par exemple, qui suis un rôliste amateur de Delta Green, Conspiracy X, Kult et autres jeux à "vérité à tiroir" & "complots malfaisants". Le sujet me passionne, mais tu ne m'entendras jamais dire "tout cela est vrai, je vous jure, regardez..."

    Ce qui me fascine personnellement c'est la construction mathématique (pour ne pas dire "sectaire") qui permet d'écrire des histoires (pour ne pas dire "pièges") dans lesquels les gens finissent (la plupart du temps) par tomber. En disant des trucs du style : "ah oui quand même, son argument tient la route..."

    Mais là on entre dans le domaine de la rhétorique/manipulation.

    Ce qui manque (bien souvent) aux "victimes" (ceux qui se laissent berner) c'est le manque de recul et d'autocritique.

    Pourquoi ce type vient me parler ? Qu'est-ce qu'il me veut ? Et qu'est-ce qu'il a dans la tête ? Ou veut-il en venir ? C’est quoi son but réel derrière son joli discours ?

    Le fait de ne pas douter au départ, et d'avoir des prob psychologiques ensuite (refuser l'autocritique, choisir la facilité de rejeter la faute sur l'autre) permet à ces "manipulations" (ou "pensées" pour faire plaisir à Fabien) de fonctionner efficacement.

    Je suis intarissable sur les véritables complots des services secrets. Comme par exemple les tentatives d'assassinat de Fidel Castro par la CIA, à l'aide de cigares empoisonnés par sa maitresse, mais cette dernière finalement toujours amoureuse, finira par épargner son amant. Ce que la CIA ne lui pardonnera jamais. Si le sujet vous intéresse je vous conseille son livre, ou encore mieux le bouquin "CIA 60 ans d'actions clandestines". Une mine d'information pour tous les MJs de jeu à complots.

    Et c'est bien car il y a de vrais complots, que la peur/paranoïa peut fonctionner. Et empêcher de faire la distinction entre le délire, la maladie et les faits réels.

    Vous en voulez du vrai complot ? Attention du lourd... pas juste des tentatives d'assassinat ou de renversement de gouvernement.

    Vous voulez que l'on parle de la viande et des produits laitiers ?

    Combien parmi vous sont encore assez naïfs pour croire qu'ils sont vitaux à notre bonne santé ?

    Regardez ce court-métrage :
    http://www.youtube.com/watch?v=NlN4wH3swgU

    Le contre-argument traditionnel me plait beaucoup.

    Tout cela pour vous dire que le complot c’est une technique d’endoctrinement pour jouer sur vos peurs. Et plus vous êtes fragiles, plus vous y êtes sensibles. Cela n’a donc rien à voir comme disait Adrien (mais je te rassure, étant jeune je le croyais moi aussi) avec l’intelligence ou l’éducation. On peut donc être extrêmement cultivé, intelligent, avoir reçu une très bonne éducation et être le dernier des xénophobes racistes.

    La question est plutôt : es-tu assez solide dans ta tête pour éviter de rejeter la faute sur les autres (bouc-émissaire, peur du croquemitaine, utilisation du terrorisme) ? De chercher (comme dans les arts martiaux) à te dominer TOI avant de chercher à dominer les autres.

    RépondreSupprimer
  14. Voilà que mes références arrivent bien tardivement. Désolé je n’avais pas accès à internet avant.

    Concernant la Turquie, terre de très nombreux complots :

    http://ovipot.hypotheses.org/tag/affaire-ergenekon

    http://en.wikipedia.org/wiki/Ergenekon_%28organization%29

    Réseau Ergenekon : le Gladio turc ? http://rendezvousavecmrx.free.fr/page/detail_emission.php?cle_emission=520

    http://ovipot.hypotheses.org/tag/fethullah-gulen

    http://www.lepoint.fr/monde/turquie-la-confrerie-de-fethullah-gulen-un-etat-dans-l-etat-20-12-2013-1772882_24.php

    Un complot lié à la Turquie en France :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/maxime-azadi/030613/dossier-kurde-un-juge-antiterroriste-francais-mis-en-cause

    Concernant le réseau Gladio :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Gladio

    http://rendezvousavecmrx.free.fr/page/detail_emission.php?cle_emission=255

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Stratégie_de_la_tension

    Les tueries du brabant en Belgique :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Tueries_du_Brabant

    http://rendezvousavecmrx.free.fr/page/detail_emission.php?cle_emission=96

    RépondreSupprimer
  15. Pour creuser le sujet en JdR :
    http://shiryu.weebly.com/1/post/2014/01/thories-du-complot.html

    RépondreSupprimer
  16. Merci pour les références Olivier !

    RépondreSupprimer
  17. Schultz (Jérôme S.)23 janvier 2014 à 12:26

    Merci à Olivier pour les sources et à shiryu pour le complément !
    Au passage, merci Olivier, ça faisait des années que je n'avais plus entendu Mr.X, qui est vraiment une émission intéressante, merci encore !

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour à tous,

    Je rebondis sur le regret de Romaric de n'avoir pas beaucoup connecté le sujet au jeu de rôle. Pernic souligne l'évocation tardive de Delta Green, je ferai de même avec l’élision complète de Unknown Armies.

    On pourrait inclure aussi l'ensemble des jeux à background secrets / à révélation (avec cette fameuse section MJ qui ne doit être lui que par lui...) alors pourquoi ne pas faire un podast spécifiquement sur ce thème et cette mécanique de jeu ? L'article de Shiryu est une bonne amorce dans ce sens, pourquoi ne pas continuer sur ce sujet ?

    Et pour finir avec plus de légèreté, j'invite les moins de 25 ans (et les plus vieux à ressortir leur deck) à s'intéresser au jeu Illuminati New World Order de Steve Jackson, une parfaite conjonction des fantasmes et de la réalité, avec ces fameuses illustrations prémonitoires (?!) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Illuminati:_New_World_Order
    Pour les sites d'illuminés qui s'évertuent à trouver des correspondances troublantes autour du jeu, Google en regorge...

    Complotez bien...

    RépondreSupprimer