jeudi 16 octobre 2014

Podcast ADN N°10 : Les Anarchistes






(Durée 02 : 24 : 04)

Il n'y en a pas un sur cent et pourtant ils existent, il s'agit des anarchistes. Ils ont pris le maquis, squattent des manoirs abandonnés, fondent des projets associatifs, travaillent sur de nouvelles énergies et recherchent, hors du système de jeu traditionnelle, un système de jeu alternatif pour le monde réel. Ce sont des gamedesigners, le plus souvent en retrait du grand jeu de rôle de la modernité. Mais la vie en marge, par définition, marginalise et les embuches sont nombreuses lorsqu'on lutte pour un autre système.


Sous des pseudonymes, Bakman et Fantomette nous livrent le témoignage passionnant de deux anarchistes de terrain. L'une a travaillé à l'élaboration de SCOPs diverses (Sociétés COopératives et Participatives), l'autre s'est engagé auprès de communautés libertaires, tous deux se sont détournés d'une vie "mainstream" au profit d'une expérimentation politique courageuse. Quelles sont les différences entre l'autorité et la hiérarchie ? la SCOP et la coopérative intégrale ? Qu'est qu'un anarchiste ? Qu'est-ce qu'une commune ? Faut-il faire une différence entre le libéral et le libertaire ? Quels sont les liens entre le jeu de rôle et l'anarchie ? Autant de thématiques que nous traiterons dans ce podcast avec le plus de clarté possible.

Bonne semaine à tous. Portez-vous bien et, surtout, jouez bien !

13 commentaires :

  1. Merci à nos deux intervenants !
    Un podcast passionnant, vraiment ! J'ai appris des tas de choses.

    Je regrette de ne pas forcément avoir su poser les bonnes questions. Etant moi même un peu trop naïf sur tous ces sujets.

    Merci de votre fidélité ! Bonne semaine !

    RépondreSupprimer
  2. Si l'anonymat des deux intervenants t'importe, le prénom de la demoiselle est lâché à 1h29.

    pas encore fini, mais très passionnant comme podcast.

    RépondreSupprimer
  3. ils m'ont finalement dit ne pas tenir spécialement à leur anonymat. Et ce n'est pas non plus très grave s'il reste des prénoms. ^^

    Merci quand même ! C'est le genre de précisions bien utile. ;)

    RépondreSupprimer
  4. Salut,

    Rom, tu évoques Rousseau à plusieurs reprises et je pense que c'est un tord. Je pense que l'auteur qui conviendrait le mieux à la pensée de backman concernant les impôts et la négation (ou le désaccord) avec l'Etat serait Henri David Thoreau principalement dans son célèbre texte La désobéissance civile. Même si Backman en est loin idéologiquement car Thoreau ne réfute pas l'Etat ni la hiérachie ni une quelconque oligarchie mais il refute de se soumettre à un Etat, à des dirigeants avec lequel il n'est pas d'accord.

    Je trouve que la démarche de Backman et Fantomette est excellente et leur courage pour avoir franchit le pas est exemplaire.
    Merci à vous de nous montrer que d'autres choses sont possibles, d'autres systèmes, d'autres vies!!!
    Merci à vous d'exister. Je vous aime ;-)
    Merci aussi à toi Rom pour ce sujet.

    RépondreSupprimer
  5. Et si vous aviez des conseils de lecture pour des gens à priori pas du tout convaincus par cette approche mais curieux, ce serait quoi ?

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour

    Merci pour ces échanges toujours passionnants. j'ai lu baillargeon mais les expériences vécues sont toujours intéressantes.
    Je vais être provocateur mais j'ai quelques questions/commentaires suite à mon écoute.
    Vous qualifiez l'Etat de totalitaire (encore qu'une nuance serait bienvenue. Certes nos sociétés sont violentes mais comparer à la Corée du Nord ou la Chine, il y a quand même un pas) mais vous acceptez le rsa, pour financer vos actions (au moins en partie). J'ai un peu de mal à saisir la logique.
    Par ailleurs, vous dites que même la mère de famille peut faire ce choix. Oui et non. Dans l'absolu, je suis d'accord mais en pratique elle a une responsabilité envers ses enfants (nourriture, sécurité..), qui d'ailleurs ne partageront peut être pas ses opinions. Celà reviendrait à les imposer.
    Pour conclure, pour avoir eu la chance de connaître un vieux monsieur très digne, ancien membre des brigades internationales et anarchiste de conviction :
    "L'anarchie, c'est le règne de l'intelligence. Forcément, il reste encore du travail"

    RépondreSupprimer
  7. Podcast hyper intéressant...
    jusqu'aux théories du 11 septembre.
    Bien joué à Romaric de pas trop s'y intéresser.

    RépondreSupprimer
  8. on peut suivre le système et s'y conformer, on peut le déserter et vivre en marge, on peut le critiquer tout en en profitant, .... toutes les options existent

    Si il est difficile de changer le système, je constate qu'en dansant avec lui on peut l'amener là où on veut aller (comme dans un tango ou une valse).
    C'est plus dur, c'est dangereux, c'est épuisant, mais c'est ça, ma vision du courage
    Bravo pour ce podcast car si je ne partage pas le point de vue des 2 intervenants, je le respecte et ils ont le droit de l'exprimer
    Jérôme

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour ce podcast, avec des intervenants hyper intéressant.

    Juste pour préciser à Romaric qu'il existe au moins une expérience de modèle de société différente avec l'aval du gouvernement Indien : Auroville qui existe depuis 1968

    RépondreSupprimer
  10. Deux points de précision pour les curieux:

    - La théorie du complot évoquée par Backman n'est pas nécessaire au raisonnement Anarchiste. J'en veux pour preuve la critique de Philippe Corcuff, anarchiste déclaré, de cette fameuse théorie: http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-corcuff/240710/defiances-modernes-theories-du-complot-et-critique-radicale

    - Un jeu de rôle reprenant explicitement la problématique anarchiste de manière intelligente est le très bon Eclipse Phase. Un moyen ludique de se plonger dans des reflexions profondes, à l'image d'un autre jeux dont on entend beaucoup parler ici...
    http://www.legrog.org/jeux/eclipse-phase

    Cordialement

    RépondreSupprimer
  11. Schultz (Jérôme S.)24 octobre 2014 à 13:55

    Merci pour ton lien Valentin, il est utile en effet de rappeler que l'anarchisme n'est pas forcément lié à ces théories.
    À la fin de l'article que tu linkes, Corcuff cite Conspiracywatch.info et bastison.net, deux bons sites pour mettre en face des arguments des conspi' un peu plus que ce que ces derniers appellent la "version officielle", que généralement il n'ont pas beaucoup creusée, lui préférant des vidéos youtube.

    On PEUT être anarchiste ET avoir un esprit de zététicien !

    Comme le disait Steve sur Les Ateliers Imaginaires, je serais beaucoup plus intéressé par un témoignage "de terrain" de la part de Bakman et Fantomette. Pour un futur podcast, peut-être ? ^^

    RépondreSupprimer
  12. @Sven : si tu faire rien tu imposes aussi le modèle de société actuel à tes enfants donc l'un dans l'autre c'est la meme chose. Les enfants subissent toujours les opinions de leur parents

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour,

    Je connais bien ce milieu et j'ai trouvé ces témoignages très justes : à la fois honnêtes et enthousiasmants !

    Merci à Bakman et Fantomette.

    Rom tu as fais preuve d'un vrai talent d'animateur pour cadrer le sujet et soulever les objections
    logiques. Je te remercie aussi d'avoir relevé les "ils" un peu vagues et le terme "les mainstreams" qui me semblait très contreproductif.

    Fantomette, Bakman et moi-même devons avoir plusieurs amis en commun mais je n'avais jamais entendu utiliser ce terme. Au contraire on parle de ceux qui nous sont "proches" pour souligner la diversité des idées de chacun au sein du groupe et pour éviter d'opposer les "in" et les "out".

    J'ai beaucoup aimé les explications de Bakman sur l'organisation formelle, la nécessité et la difficulté de prendre des décision et de les faire appliquer. Je pense que bcp ds personnes engagées gagneraient à entendre et approfondir cette réflexion.

    Enfin, une idée majeure est passée selon moi : ce n'est pas une utopie c'est en train de se faire...

    RépondreSupprimer